En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un policier marseillais comparaît devant la justice. En 2010, un homme est mort après qu'il lui a tiré dessus avec un flash-ball.
 

En 2010, un fonctionnaire de police s'était servi de son "gomme-cogne" contre un individu violent. Victime d'un arrêt cardiaque après avoir été touché, ce dernier succombera à ses blessures le lendemain. Jugée au tribunal correctionnel, cette affaire pourrait être requalifiée aux assises.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ANSALDO
    ANSALDO     

    Acquitement ! Ce heros national n'a fait que son devoir !

  • vacheàlait
    vacheàlait     

    Nous ne sommes, certes, pas au Far Ouest et les flics ne peuvent pas user de leur statut et faire n'importe quoi mais à force de sanctionner les flics qui osent se rendre là ou il y a danger, rajouter à cela la charge administrative que ces situations représentent, le manque d'effectifs qui engendre un risque supplémentaire ... Et bien c'est simple ! : Ils ne viennent plus, ou quand la fête est finie ! Et NOUS, citoyens lambda pouvons toujours appeler "au secours" !

    docsnake82
    docsnake82      (réponse à vacheàlait)

    ouais ben faudrait ça les calmerait de savoir qu'a faire les ils risquent leur vie.
    parceque jusqu'à preuve du contraire ce sont nous et nos fonctionnaires de police qui la risquons notre vie

Votre réponse
Postez un commentaire