En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Un maître d'école raconte comment il s'est fait frapper par un élève de CM2

Mis à jour le
Cet enseignant en ZEP a raconté comment il s'est fait frapper "en pleine tête" par un élève de CM2 hors de lui.
 

 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Google-111010414992154416720
    Google-111010414992154416720     

    Situation classique en zone sensible. Aucun inspecteur n'acceptera cette réponse mais elle est simple: si le gamin sait ce qu'il fait, tu lui appliques la méthode dite « Depardieu » avant qu'il ait eu le temps de comprendre. Il ne s'en vantera ni auprès de ses copains, ni de ses parents, et s'il le fait, tu nies en bloc, il a tout inventé (ne pas lui casser le nez, quand-même, c'est pas crédible). Si le gosse est visiblement hors d'état de comprendre ce qu'il a fait, on le maitrise, on le dépose dans le bureau et on ferme la porte à clé et on s'en va. S'il casse tout, la mairie paiera. Là, de deux choses l'une: ou il se calme tout seul et on peut en reparler avec lui, ou non, et alors on le laisse aux pompiers ou à la police, tant pis pour lui.

    Et surtout, ne pas se laisser impressionner par un gamin de dix ans, ni aller raconter tout à BFM pour en faire de l'info sensationnaliste. Garde ça pour faire marrer tes potes ou pour impressionner les copines. Si ça se trouve, ce gamin, tu vas devenir un Dieu, pour lui.

    Et ne crois pas systématiquement qu'il est mal élevé. La plupart du temps, c'est un paumé, il a fait et dit ça sans réfléchir, et ses parents ne savent pas qu'il se comporte ainsi, ou ne s'y attendaient pas. C'est juste un gamin, quoi.

  • mysti
    mysti     

    les parents étant responsables de leurs enfants mineurs, il faudrait que systématiquement l'éducation nationale soit derrière les enseignants et porte plainte contre les parents et que l'enfant soit immédiatement explusé de l'école. Les parents doivent être punis. L'enfant n'a pas inventé ce qu'il a dit. Il l'a entendu de ses parents du style "c'est moi ton père et les autres n'ont rien à te dire".

Votre réponse
Postez un commentaire