En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
© Reuters/ Un lycéen parisien a été transporté d'urgence à l'hôpital après avoir été violemment agressé par une bande à la sortie de son établissement scolaire.
 

Le jeune homme, qui sortait de son établissement scolaire parisien, aurait été tabassé par une bande, en raison de la mention de son quartier d’origine, inscrite sur son sac à dos.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

73 opinions
  • carter75
    carter75     

    Je suis un amie de la soeur de Souleymane et je pense très fort a cette famille qui a déjà perdu un oncle, qui est mort pour la France en Afghanistan en février dernier. les dernier nouvelle concernant souleymane ne sont pas bonne.J’espère vraiment que l'on retrouvera les animaux qui se sont attaque a Souleymane et qu'il seront correctement punis

  • surmely
    surmely     

    On pourrait tenir au sujet de ce drame (qui ne peut plus,même avec beaucoup de malhonnêteté,être assimilé à un épiphénomène) un discours moins convenu,plus direct et plus à même de faire progresser la prise de conscience.Efforçons-nous de poser les vraies questions.Avec un peu de courage cela devrait être possible.
    1) Une cellule psychologique pour toute réponse à un tel acte c’est risible,dérisoire voire irresponsable.Les élites administratives qui dirigent l’Education nationale se foutent et de la victime et des assassins en cavale.Assassins,faut-il le préciser,qui agissent quand même d’une façon un peu particulière puisqu’ils opèrent en groupe(facteur aggravant).Car c’est d’un lynchage en règle qu’il est question ici.Des études fort savantes ont émis l’hypothèse que l’Ecole française est devenue plus dangereuse,plus violente que l’Ecole brésilienne. Est-ce que l’Ecole peut continuer à être ainsi prise en otage par des gens qui refusent la civilisation française,la République française et devenir,par voie de conséquence,la caisse de résonnance de ses pires ennemis.L’Ecole de la République française est-elle devenue non pas la « fabrique du crétinisme » comme certains ont pu l’affirmer mais le creuset de la barbarie ?
    2)Les établissements scolaires sont malades de l’absence d’autorité de l’institution scolaire sur les jeunes élèves qui les fréquentent.Au point qu’un ancien Ministre parlant de « sauvageons » à propos d’élèves se comportant comme ceux qui ont agressé le jeune homme actuellement dans le coma s’est entendu dire pas mal de choses négatives,pour ne pas dire franchement insultantes.L’institution scolaire n’exerce plus d’autorité sur la population scolaire à un point tel que des assassins(car certains le sont devenus à l’évidence)peuvent évoluer en toute liberté,sans être inquiétés le moins du monde,sans avoir de compte à rendre à qui que ce soit.Si d’aventure un professeur s’avise de mettre un peu d’ordre dans une telle situation en affirmant son autorité(tout simplement)c’est-à-dire en jouant pleinement son rôle et en parlant un langage dénué d’ambiguité il est alors harcelé et par les délinquants et par sa hiérarchie qui se sent « doublée » ou mise en défaut.Les représailles sont alors terribles.Un bon professeur est un professeur soumis selon l’institution scolaire.C’est une explication majeure,me semble-t-il,de la déliquescence de l’institution scolaire.
    3)La question est éminemment politique.Qui est dépositaire de l’autorité ?Que font celles et ceux qui exercent le pouvoir dans l’institution à part coller des rustines et harceler les enseignants ?L’absence de réponse du pouvoir à des questions aussi graves et essentielles,qui engagent l’avenir de notre pays,fait le jeu de formations politiques qui surfent sur cette insécurité bien réelle.Mais cette insécurité est structurelle si j’ose dire c’est-à-dire qu’elle renvoie à la déliquescence d’une institution qui use de la matraque,non pas contre les voyous mais contre ses serviteurs.L’avis est unanime chez celles et ceux qui engagent l’avenir de l’institution scolaire :il n’y a pas de problème d’insécurité.Il n’y a que des problèmes de moyens,des problèmes pédagogiques,des problèmes d’inégalités sociales,des problèmes d’indiscipline de la part de certains enseignants.Les voyous,dans un tel contexte,ont un boulevard devant eux.L’avis est unanime sur ces voyous :ignorez-les !C’est une question politique et civilisationnelle.Les pouvoirs d’Etat et la société d’une certaine façon devraient cesser de mener cette guerre suicidaire contre les professeurs et songer plutôt à mettre au pas les voyous ou s’y intéresser d’un peu plus près.Il faut effectivement faire un choix :l’imbécillité et l’obscurantisme ou les Lumières.Et l’initiative ne pourra venir que des enseignant(e)s eux-mêmes.

  • non aux voyoux
    non aux voyoux     

    tout ceci resulte d un laxisme entretenu par la gauche qui prefere payer des vacances que de voir les problemes en fermant les yeux pour gagner des voix et j englobe la dedans les assos qui ne ne cessent de prendre la defense de ces voyoux, ou sont la halde sos racisme , cimade et cie si pres a degainer si un francais derape mais la rien silence, dissolutions de toutes ces assos anti francaises, qu en pensent les manifestants anti securitaire , ils ont leur par de responsabilite avec la justice

  • lharicot
    lharicot     

    c'est beau cette phrase,mais ça ne fait rien avancer

  • crapouille
    crapouille     

    Des jeunes qui jouent les kékés en groupe (oui parce que tout seul, ils rasent les murs !), pas d'images de violence.Non franchement, pas de quoi s'inquiéter.

  • Heloise60
    Heloise60     

    Vivement 2012 que j aille mettre mon bulletin dans l'urne ! ayant vu le reportage d'hier soir encore pire ! VIVEMENT LE CHANGEMENT DF GOUVERNEMENT DE 2012 ! tenons bon !

  • Ahonen
    Ahonen     

    Hier soir sur la 2 il y avait un reportage sur les " bandes dans les cités " cette émission permet de voir a quel point la FRANCE est tombée bien bas et que ces jeunes issus pour une très grande majorité de l'immigration ne s'intègreront jamais a notre culture. Le résultat nous l'avons tous les jours avec des agressions, des vols et des tentatives de meutre sur des personnes et sur les représentants de la force publique. Que vont devenir ces jeunes qui ont entre 14 et 19 ans ? Quel avenir nous réservent-ils ? L'insécurité grandissante dans notre nation n'est-elle pas l'échec des politiques successives d'immigration non contrôlée ? La violence de cette jeunesse n'est-elle pas due a l'echec de l'intégration de certaines ethnies ? Le problème s'est posé lors de l'ouverture de nos frontières avec la Roumanie et l'arrivée massive de ROMS, mais n'est-ce pas, tout simplement l'échec de cette Europe ? Certains bien-pensants et associations veulent défendre ces personnes, cela les regardent mais il est trop facile de dire qu'ils sont ici et que la FRANCE se doit de les acceuillir. Nous sommes le pays des droits de l'homme mais nous ne pouvons acceuillir toute la misère du monde.! Droite gauche peu importe mais il est temps de prendre le sujet plus que sérieusement et se diriger vers une immigration contrôlée. DeGaule dans les année 60 avait permis a la FRANCE de faire venir des magrhébins pour travailler, mais quelques années après n'oublions pas les décisions prises par le président Giscar D'Estain de permettre l'immigration regroupement des familles. N'est-ce pas là que tout a dégénéré ?
    Bref le sujet est vaste et sujet a polémiques mais les faits sont là et je vois mal qui que ce soit régler ce problème afin que notre pays retrouve le calme et la sérénité d"antan

  • Bulletin de Reinformation
    Bulletin de Reinformation     

    Un accident de la route est un fait divers, ca n'empeche pas de rechercher les causes de ces accidents et de mener une politique generale de securite routiere en luttant contre la vitesse, l'alcool et les drogues. En matiere d'insecurite, on s'apercoit que le chomage, la pauvrete et les conditions de logement ne sont pas le lien de causalite. Le lien de causalite est culturel et ethnique. Les travaux sociologiques le demontrent et rejoignent les theses avancees par le FN il y a 40 ans et celles d'Aristote il y a 2000 ans...

  • benzino
    benzino     

    Ce jeune de 17 ans s'est fait executé en pleine rue par une quinzaine d'assaillants, des témoins assistent à la scène mais personne ne daigne bouger, comme d'habitude, il n'a aucune chance de survivre à ces blessures, quand une personne saute à pied joint sur la tête d'une personne plongée dans le coma gisant dans son sang sur un trottoir, cela ne laisse présager rien de bon pour le futur de la victime!!!! mort pour avoir porté un sticker arborant le message "le 14ème nique le 13ème", les mots me manquent pour qualifier ce fait divers tragique, mes condoléances à la famille..... aujourd'hui en France, pour une cigarette, un regard, un stciker ou un téléphone portable on peut mourir lynché par un groupe de racailles dans n'importe quelle ville, campagne, banlieue..... L'expatriation me semble inéluctable!!!!

  • pape83bis
    pape83bis     

    Alors que des mères congélent leurs enfants et nos juges arrivent à leur trouver des circonstances atténuantes...

Lire la suite des opinions (73)

Votre réponse
Postez un commentaire