En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un homme se suicide devant le centre des impôts de Créteil
 

Un quinquagénaire s’est tiré une balle dans la tête ce jeudi devant le centre des impôts de Créteil, dans le Val-de-Marne. Avant de se tuer, il aurait remis un mot au guichet: « Vous voulez ma peau, vous l’avez ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

75 opinions
  • Bonnefoux
    Bonnefoux     

    Exactement t'as raison. Nous sommes des esclaves de temps moderne de ces parasites cdi. En Tunisie un mort souleve une insurrection . On est moins capable que les Tunisiens

  • tavuleure1
    tavuleure1     

    cela ne vous fait pas penser à une immolation , qui a donné suite à une révolution ....

  • forzaom
    forzaom     

    oh mon gars ne juge pas les gens que tu connais...ta surement une situation confortable...d'autres ny arrivent pas...alors SHUT UP merci

  • politikat
    politikat     

    De vivre des minimas, on vous fout la paix ! travailler dans ce pays devient synonymes d'esclavages !

  • SIRUS
    SIRUS     

    malheureusement a l"heure d"aujourdhui les gens pour la plupart qui ont des petites entreprises sont tellement acculé a payer trops de charges quils ne peuvent plus faire face a rien....mais dernierement il y a eu un cas similaire ou une famille de kinè c"est suicidè pour redressement de la secu !!!il faut penser quils ont laissè des enfants derriere qui seront traumatisè toute leurs vies....mais eux les exilès fiscaux se suicide pas ils vont chanter dans des meetings...

  • Fifrelin
    Fifrelin     

    "les ordres sont les ordres" ? Il me semble pourtant que les militaires sont fondés à contester des ordres illégaux comme des fonctionnaires honorables seraient fondés à refuser des directives inhumaines. Chacun fait ses choix. Que représente un mort par rapport à votre sécurtié d'emploi... ?

  • Medoux
    Medoux     

    et ce n'est qu'un début !!

  • AZT
    AZT     

    d'abord avant que l'ont pensent au enfants avant se geste si la femme et l'homme ne ressemble a rien les enfants bon dieu.....

  • floke94
    floke94     

    Aux impots ils en on rien a faire de lui la preuve la premiere chose a quoi ils ont pensés apres les faits c est de renforcer la securité du centre au lieu de savoir pourquoi il en est arrivé la?? et ce que va devenir sa famille... et c est au agents des impots que l on va donner une aide psychologique MDR

  • Carcouille2
    Carcouille2     

    Nous sommes dans un système ultra-capitaliste... C'est à dire que celui qui détient l'argent, détient le pouvoir... Nous sommes très loin de ce modèle social que nous enviait le monde entier, nous avons passé cela. La mentalité livrée par le biai de directives nationales (politique appliquée), aux fonctionnaires de l'administration publique, les a rendu limite sans scrupule et sans vergogne pour une grandre majorité d'entre eux. Directives qui se résumerait à cela : "Tiens que je te récompense de primes pour tant d'oseille récupéré et faites le coûte que coûte". Devant une telle crise et une façon d'agir pire qu'un VRP (mise à disposition de tous les moyens, huissiers, main mise sur le compte...) n'attendez pas de compassion de la part de ce genre de fonctionnaires qui sont "instrumentalisés" par la politique appliquée par ce gouvernement. Mais la chose a retenir c'est qu'on ne peut pas comparer un particulier, une PME-PMI et les gros poids lourd du CAC40 et équivalents. Les grosses structures qui entrent dans le cadre du CAC40 (il doit y avoir maximum 5000 sociétés dans ce cas en France) ont les moyens de se payer des avocats fiscalistes à temps-plein. Ils regroupent les meilleurs avocats et spécialistes de différents domaines (social fiscal droit des affaires et des sociétés, etc... ) pour contrer le jeu incessant des pouvoirs publics. Alors un malheureux quincagénaire peut être croué sous les dettes de l'administration fiscale et qui n'est pas correctement aiguillé perd malheureursement espoir en tout. Il perd espoir en une nation pour laquelle il aura tout misé et il aura peut être livré son coeur. Ici on peut constater le deux poids deux mesures et hélas à cause d'une classe notoire très bien informée et très bien protégée et de l'autre une classe peut être informé mais pas suffisemment consciente de ses droits. Car si cette classe doit tout faire elle même c'est qu'elle ne dispose pas des même moyens des poids lourd de la France. A bon entendeur.

Lire la suite des opinions (75)

Votre réponse
Postez un commentaire