En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le directeur adjoint de la direction du renseignement de la préfecture de police a été rétrogradé et sera réaffecté, après qu'une enquête a révélé des "manquements" dans sa gestion de la caisse des fonds de surveillance et d'enquête, a-t-on appris ce lundi de sources concordantes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • olivierkrb
    olivierkrb     

    Rétrogradé au grade de commissaire divisionnaire!! Pour info. Le grade de commissaire divisionnaire donne le droit de commander un commissariat de police voire même mieux, une Direction Départementale de la Sureté Publique (le patron de tous les commissariat d'un département). Dans une DDSP, il aura tout loisir de faire la "cavalerie financière" sans jamais être inquiété puisque le DDSP (Directeur Départemental de la Sureté Publique ou Commissaire) est maitre en son royaume le commissariat. Le pourri, on ne s'en débarrasse pas, on le déplace. La Police est vérolée. Entre les violences et les commissaires ripoux. Je ne donne pas mon dos à un policier. On ne sait jamais...

  • normand
    normand     

    un certain claude GUEANT n'a t'il pas fait pire en se servant des fonds destines aux policiers dans l'exercise de leurs fonctions voila ce qui arrive quand le mauvais exemple est donne par les
    superieurs

  • plofplof
    plofplof     

    ....Il sera quand même pas à plaindre....pour quelqu'un qui manque d'intégrité.....enfin quand même ils ne doutent de rien.....en qui peut on avoir confiance si ces individus ne sont pas honnêtes....est ce seulement financier si je puis dire ou faisait il pareil dans ses procédures ????
    BFM : Allez-vous publier mon com. ????

  • pistache33
    pistache33     

    Et encore il s'en sort bien nous dans le privé s'est la porte avec pour motif de licenciement "faute lourde" s'est à dire sans indemnités de chômage

Votre réponse
Postez un commentaire