En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un colonel de l'armée provoque la colère des syndicats de police (illustration)
 

Michel Goya voulait défendre l'absence de syndicat dans l'armée, mes ses propos ont provoqué l'indignation des policiers...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • lazareto
    lazareto     

    il a raison ce colonel , il connait je suppose le sujet "lui" ce qui n est pas le cas de la plupart des commentateurs dont je viens de lire les réactions , mais çà c est bien français même quand on ne connait pas on l ouvre .Mais soyez tranquille "braves gens" les autorités civiles et judiciaires savent bien que pour l efficience il n y a pas mieux que les militaires et donc les gendarmes.

  • deuxc
    deuxc     

    Il devrait préciser "les officiers": gendarmerie choisie à la sortie de Coët, donc parmi les mieux placés.

    deuxc
    deuxc      (réponse à deuxc)

    J'ai précisé, car comme certains l'ont mentionné, le gendarme de base c'est pas vraiment le top....

  • patriote13
    patriote13     

    Surtout pour mettre des P.V aux automobilistes !!

  • Badvann
    Badvann     

    Evidemment que les gendarmes sont plus efficaces que les policiers: en tant que militaires ils ont droit au tir sans sommation!

  • beaudolo
    beaudolo     

    C'est marrant à chaque fois qu'il y a une intervention concernant la police nationale, ce sont les syndicats qui témoignent, mais qui commande réellement la Police Nationale?

    valentin63
    valentin63      (réponse à beaudolo)

    Le policier n'a pas le droit de commenter hormis si il est délégué syndical c'est pour cela que sur des affaires les journalistes interrogent les délégués, le droit de réserve plus le secret professionnel empêche le policier de parler d'une affaire en cours

    boff
    boff      (réponse à valentin63)

    et depuis quand un "responsable syndical" est il plus responsable qu'un non syndiqué? L'actualité nous informe tous les jours de leurs mensonges, de leur incompétence et de leur manque d'intégrité. Alors laissez parler les non syndiqués

    valentin63
    valentin63      (réponse à boff)

    Interdit de parler il y a le secret professionnel, les syndicats de Police sont des syndicats professionnels non pas généralistes comme ceux que vous avez l'habitude de voir par exemple ALLIANCE majoritaire depuis une semaine vous ne le retrouverez nulle part ailleurs, il ne faut pas faire l'amalgame entre syndicats multi professionnels et ceux des policiers, cela n'a rien à voir nous ne sommes pas dans les mêmes revendications pas du tout

  • beaudolo
    beaudolo     

    Goya a entièrement raison, il en va de même avec les Pompiers de la BSPP par rapport aux pompiers civils, si la BSPP devait s'aligner sur les pompiers civils en heures de travail il faudrait doubler les effectifs et encore!!!!!
    (70 heures par semaine en moyenne annuelle pour un capitaine de la BSPP: Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris, ce sont des militaires de l'armée de terre)!

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    Je ne vous explique alors même pas le rapport entre ASVP/police municipale/police Nationale/BAC/CRS/ Gendarme/ Armée-

    valentin63
    valentin63      (réponse à CogitoErgoSum)

    J'ai beau réflêchir je ne comprends pas votre message pourriez vous où vous souhaitiez en venir avec le votre

    CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum      (réponse à valentin63)

    si un gendarme vaut 1 policier et demi alors je ne vous explique même pas les rapports entre..;etc...vous avez compris?

  • pujolm
    pujolm     

    Ou comment monter une faction contre une autre surtout lorsque leur rôle et but étant la protection des personnes et des biens les seules différences: la gendarmerie est sous la tutelle de l'armée et elles n'ont pas les mêmes zones géographique de compétences.

    CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum      (réponse à pujolm)

    vous êtes certains de ce que vous écrivez ? "institution"..." zone géographique" ---

  • valentin63
    valentin63     

    Il ne faut pas tout mélanger, la Gendarmerie depuis 2002 ainsi que la Police se sont restructurées, dans des villes de moins de 20000hab où la délinquance est somme toute moindre les Commissariats de Police ont laissé la place à la Gendarmerie qui a regroupé géographiquement des brigades, alors totu peut se discuter sur cette réforme mais elle là elle a conduit à de très nombreuses fermetures de commissariats et d'un redécoupage des zones de gendarmerie, sur ces zones où la délinquance est moindre il faut tout de même relativiser l'efficacité en termes de présence et de taux d'élucidation face aux anciens systèmes.
    Le gendarme ne fonctionne pas comme le policier en termes d'heures de travail du fait qu'une gendarmerie n'est pas ouverte 24h/24 contrairement à un commissariat.
    Ensuite de par sa fonction la Gendarmerie avait et a toujours une spécificité dirons nous plus rurale qu'urbaine et dans des cas où la Police a pris des villes à la Gendarmerie force est de constater que les résultats se sont améliorés non pas du fait que l"'un ou l'autre soit meilleur mais surtout de la présence plus accrue de la Police sur ces villes.
    Après il existe ce qui s'appelle une passerelle Police/Gendarmerie afin que l'un ou l'autre puisse changer de corps et là un taux écrasant de gendarmes souhaitant incorporer la Police est manifeste, on en tirera les conclusions que l'on voudra.
    Il n'y a pas a opposer les 2 le but est de rationaliser pour une meilleure efficacité

  • valentin63
    valentin63     

    Bétise d'un officier supérieur car depuis les redéploiements Police Gendarmerie datant de 2002, force est de constater que les délais d'intervention des gendarmes est bien trop long découlant donc sur très peu d'interpellations de faits constatés, de plus les gendarmes se retrouvent avec des secteurs geographiques de surveillance inouies il n'est pas rare pour certaines brigades de se voir attribuer des écarts kilométriques d'un bout à l'autre supérieur à un délai de route de plusieurs heures.
    La police est présente sur les villes 24h/24h 365j/an, la gendarmerie a un système différent et dès 18h vous n'avez plus aucune gendarmerie ouverte pour le public.
    Ce colonel devrait être remis à sa place ses propos sont honteux et il ne dit pas les difficultés que rencontrent les gendarmes de base afin de faire face aux nouvelles compétences géographiques

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire