En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des incendies dans la "jungle" de Calais le 25 octobre 2016
 

Un Afghan âgé de 16 ans a été légèrement blessé lors de l'explosion d'une bonbonne de gaz dans la "jungle" de Calais. Une trentaine de départs de feu ont été enregistrés depuis mardi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Hé oui Mme la Préfète,les migrants viennent avec leurs coutumes et traditions,et balaient les nôtres,on les a dispatché à travers la France,pour qu’ils puissent s’intégrer,en ne connaissant rien de leur parcours,ils deviennent de potentiels problèmes avec tout que cela comporte.Les afghans accusent maintenant la police de les maltraiter,La police anglaise a envers eux un meilleur comportement !!

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Hé oui Mme la Préfète,les migrants viennent avec leurs coutumes et traditions,et balaient les nôtres,on les a dispatché à travers la France,pour qu’ils puissent s’intégrer,en ne connaissant rien de leur parcours,ils deviennent de potentiels problèmes avec tout que cela comporte.Les afghans accusent maintenant la police de les maltraiter,La police anglaise a envers eux un meilleur comportement !!

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Hé oui Mme la Préfète,les migrants viennent avec leurs coutumes et traditions,et balaient les nôtres,on les a dispatché à travers la France,pour qu’ils puissent s’intégrer,en ne connaissant rien de leur parcours,ils deviennent de potentiels problèmes avec tout que cela comporte.Les afghans accusent maintenant la police de les maltraiter,La police anglaise a envers eux un meilleur comportement !!

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Hé oui Mme la Préfète,les migrants viennent avec leurs coutumes et traditions,et balaient les nôtres,on les a dispatché à travers la France,pour qu’ils puissent s’intégrer,en ne connaissant rien de leur parcours,ils deviennent de potentiels problèmes avec tout que cela comporte.Les afghans accusent maintenant la police de les maltraiter,La police anglaise a envers eux un meilleur comportement !!

  • waldhari
    waldhari     

    On ne s'inquiète plus, leurs traditions sont aussi.
    L'excision des jeunes filles, la polygamie, le voile pour les femmes, mariage forcée pour les jeunes filles de 10 ans, la lapidation pour les femmes adultères, l'exécution sommaire en pleine rue des à qui ne respecte pas leur religion, la mise à mort des homosexuels et d'autres traditions toutes plus nobles encore. Une chance pour la France.
    Semper-fi.

  • waldhari
    waldhari     

    On ne s'inquiète plus leurs traditions sont aussi,
    L'excision des jeunes filles, la polygamie, le voile pour les femmes, mariage forcée pour les jeunes filles de 10 ans. Une chance pour la France.
    Semper-fi.

  • mai2017
    mai2017     

    Que penser de la déclaration de la "prefette" qui minimise les incendies en disant que c'est une "tradition"... Dire que les clandestins qui caillassent les policiers, agressent les calaisiens, etc. sont relogés et éparpillés un peu partout en france. Vivement mai 2017 et la fin des socialistes.

  • mai2017
    mai2017     

    Que penser de la déclaration de la "prefette" qui minimise les incendies en disant que c'est une "tradition"... Dire que les clandestins qui caillassent les policiers, agressent les calaisiens, etc. sont relogés et éparpillés un peu partout en france. Vivement mai 2017 et la fin des socialistes.

  • Magistro1783
    Magistro1783     

    Et la préfète 62 qui pavoisait "tout est sous contrôle" !
    Prochaine étape : on met le feu aux villages qui nous accueillent ?
    Tout est sous contrôle des pyromanes, au propre et au figuré.

Votre réponse
Postez un commentaire