En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Monique Monarcha, responsable d'une crèche clandestine de Marseille
 

La responsable d'une crèche clandestine de Marseille, qui recevait en moyenne une vingtaine d'enfants en bas âge dans un appartement de la ville, a été condamnée ce mercredi à un an de prison avec sursis et à 13 000 euros d'amende.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • laure701275
    laure701275     

    PISTON FRANCAIS, mon pauvre ami, si vous saviez se qu' il se passe à la mairie de Paris !!!

  • PISTON MARSEILLAIS
    PISTON MARSEILLAIS     

    Je suis bien d'accord avec vous, plusieurs années pour une place en créche, je suis Marseillais, je sais de quoi je parle !
    Toutefois ici, tout marche avec piston, par exemple le directeur d'un hôtel 4 étoiles sur le Vieux-Port, lui réussi à avoir sur un simple coup de fil à ses "amis" une place en créche à sa collaboratrice, qui du coup, peut rester plus tard le soir à travailler...

    Ca se passe comme-ça Piston, Piston !! et c'est pas la seule chose qu'il peut avoir sur un simple coup de fil... Et les autres, ils crévent, ils attendent !!!

  • ANTICENSURE06MAI
    ANTICENSURE06MAI     

    heu, des contraintes ???? pas toutes !!!

    ma petite fille etait chez une nourrice qui prenait 5 a 6 enfants, aucun lit, une saleté pas possible, et pourtant agréé

    comme mon fils est divorcé et q'uil n'a pas la gard ede sa fille, il ne peut rien faire

    çà aussi c'est degueulasse !!!!!

  • K-3
    K-3     

    Attention ce travail est trop dangereux et risqué et surtout pas utile du tout madame, vous vous rendez compte 13000€ d'amende. On vous conseille une reconversion, dealez dans les cités et les beaux quartiers, y a pas de danger. Pas de prison et aucune amende et en plus ça rapporte très gros. Vous ne serez pas dépaysée, on a aussi affaire à des nourrices dans not' boulot...

  • aly
    aly     

    tout cela est dû au manque de crêche malheureusement, comment voulez-vous que les mères puissent aller travailler si elles n'ont pas de places pour leurs enfants en bas âge. sachant que certaines crêches ont des listes d'attente de plusieurs années c'EST UNE HONTE.

  • titus5
    titus5     

    @ DUMOLY
    Je suis d'accord à 100% avec vous. Mon épouse est assistante maternelle dans une ville de 5000 habitants et par manque d'enfant elle est au chômage depuis 6 mois.
    Grace à mes connaissances je viens de lui trouver un emploi dans le transport scolaire d'enfants ayant un handicap. Mais ce n'est qu' un CDD car le contrat sera renouvelé par un appel d'offre.
    Ce n'est pas l'ANPE qui lui propose des emplois.

  • dumoly
    dumoly     

    Son amende de 13OOO euros représente seulement ce qu'elle gagnait en 2 mois!
    Quand je pense qu'une assistante maternelle n'est agréée au maximum pour 4 enfants, (et il faut avoir l'appartement et les chambres nécessaire) et si par hasard, on a simplement un neveu en plus ce jour là, notre agrément saute carrément et plus de travail! Il y a vraiment 2 poids 2 mesure! Un jugement aussi laxiste donne plus de travailler au noir qu'être agréée et donc imposée!

  • dumoly
    dumoly     

    Les parents devraient avoir honte pour faire des économies sur la sureté de leur enfant, ils confient leur enfant à une personne qui n'a aucune limite de sécurité. Il y a des assistantes maternelles au chomage! Nous avons des normes draconniennes de sécurité (pire que dans les crèches), nous sommes surveillées par les puéricultrices qui nous donnent les agréments. Les parents n'ont jamais eu autant d'aides gouvernementales en faisant garder les enfants par des assistantes maternelles (171 euros minimum si plus de 45OOO euros de revenus annuel et 11OO euros de crédit d'impot). Est-ce que ces parents réalisent que si il était arrivé un accident (la mort subite du nourrisson peut arriver à n'importe quel moment de la sieste d'un bébé!), ils étaient aussi coupable que la gardienne (dans ce cas, il n'y a pas d'autres mots!).

Votre réponse
Postez un commentaire