En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un membre du GIPN lors d'une opération antiterroriste sur le sol français, à Cannes, le 6 octobre 2012.
 

L'affaire Merah a révélé des dysfonctionnements dans la surveillance des terroristes présumés. Un an après, certaines défaillances persistent.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Daerlnaxe Xssx
    Daerlnaxe Xssx     

    Tant que les journalistes culpabiliseront politiques, flics, services secrets, comment voulez vous etre efficaces ? Si Merah avait été choppé avant qu'il ne passe à l'action on aurait vu des bouches e ncoeur de journalistes et d'associations venir parler d'un état raciste et policier... Et quand ils n'interviennent pas ils les culpabilisent. C'est surtout la caste journalistique qui devrait etre remise en cause, il y'a peu de pays avec autant de journalistes irresponsables, et qui ne connaissent pas le mot: objectivité.

  • sarah040000
    sarah040000     

    marre d'entendre parler de ce Merah on s'en fout et il est mort alors point final...de cette horreur taisez vous ras le bol ...merah et les autres si vous faisiez la police et retour chez eux on n'en serait pas là dehors ces délinquants !!!!!!!!

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Preuve surtout que la campagne de communication visant à faire croire que désormais on est dans l'époque du risque 0 est une belle c*nnerie à l'attention des gogos. Vous qui connaissez si bien les dossiers vous nous expliquerez combien d'attentats sont déjoués par an. Je suis pas pressé, une réponse d'ici 1h me satisfera.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Preuve surtout que la campagne de communication visant à faire croire que désormais on est dans l'époque du risque 0 est une belle c*nnerie à l'attention des gogos. Vous qui connaissez si bien les dossiers vous nous expliquerez combien d'attentats sont déjoués par an. Je suis pas pressé, une réponse d'ici 1h me satisfera.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Je crois qu'il serait bon de balayer chacun devant sa porte. Par exemple les médias devenus vendeurs de buzz et militants/organes de presse officieux. Quand on est pas capable de respecter des notions aussi simples que de savoir à peu près ce qu'on écrit, on ne fait pas la leçon à ceux qui chassent des terroristes entrainés à échapper à la police. Le risque zéro n'existe pas et ils font avec les moyens du bord, en composant notamment avec des contraintes politiques absurdes. Alors quand les mêmes politiques exigent des résultats ... y a des baffes qui se perdent. Parce que là on parle pas seulement de gaspillages d'argent public, on parle de vies humaines.

  • Derek Zoolander
    Derek Zoolander     

    Preuve que sarkozy et guéant n'ont rien laissé d'efficace! Et l'extrème rareté des attentats qu'il y a prouve qu'il n'y a pas autant de terroristes sanguinaires que le dise les médias

Votre réponse
Postez un commentaire