En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Tuerie de Chevaline: que deviennent les fillettes rescapées?
 

Zeena et Zainab, 5 et 8 ans, ont réussi à échapper au tueur de leurs parents le 5 septembre 2012. Depuis, elles vivent sous surveillance policière permanente.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • ghysly44
    ghysly44     

    Oui DEJA a cette époque je trouvais beaucoup de zones d'ombre .... mais pour les petites filles qui ne sont responsables de rien quel cauchemar !!!!!

  • bouuux
    bouuux     

    C'est l'histoire d'un Irakien, qui dans les années 70 se réfugie en Grande Bretagne pour raisons politiques. En 2002, il acquiert la nationalité Britannique, l'année même où l'Angleterre déclare la guerre à l'Irak.
    Cet Irakien est chef d'entreprise, ingénieur-consultant dans les systèmes satellitaires. Son dernier client était SSTL, une entreprise travaillant pour l'agence spatiale Britannique, elle-même appartenant au groupe EADS.
    Cet Irakien décide de partir en vacance en France, en pleine période de rush et de rentrée scolaire, au mois de septembre.
    Cet Irakien habite un cartier huppé, dans une maison frôlant le million d'Euros. Mais il aime le camping apparemment puisqu'il possède une caravane.
    Fraichement arrivé le lundi dans un camping (sans sa caravane qui est restée en Angleterre) près d'Annecy, ils décident d'aller faire une excursion en montagne dès le mercredi matin.
    Pas le temps de couper le moteur de sa voiture, que la famille se fait descendre par un "hitman" d'une balle dans la tête. (pas de trace de balle sur la voiture).
    Là, un cycliste gît à côté de la voiture. Ce cycliste français bosse chez Cezus, une filiale d'Areva, dans le secteur du combustible nucléaire.
    Là arrive un deuxième cycliste. Anglais lui aussi, bossant pour la Royal Air Force.
    Ca fait à mon goût beaucoup de cyclistes, de Britanniques, et de jobs un peu spéciaux réunis au même endroit, au même moment.
    Il existe de nombreux autres détails ne collant pas à cette info toute fraîche du motard/ancien policier municipal/collectionneur d'armes.
    Je ne suis pas un complotiste, mais il faut avouer que ça fait un peu "capilotracté" comme histoire.

  • ghysly44
    ghysly44     

    Je comprends que sur ce sujet personne n'ose poster ..... C'est trop affreux !!!!

Votre réponse
Postez un commentaire