En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Il tue son petit-fils, avant d’être libéré pour raisons médicales

Le grand-père meurtrier du petit Clément, 9 ans, a été libéré pour raisons médicales. Une décision qui révolte les parents de la victime.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • misslazio
    misslazio     

    Chere caroline
    Je suis profondement peinée de lire cet article.Vous avez raison.De quel droit cet homme bénéficierait il de pouvoir mourir libre alors que vous etes privée de votre enfant pour des raisons aussi ignobles.Non l'alcool n'excuse rien,et la maladie n'est pas un passe-droit pour sortir de taule la tete haute.
    Je suis de tout coeur avec vous dans cette epreuve atroce qu'est la perte de votre petit.Qu'il repose en paix,et que vous puissiez trouver le repos de l'esprit malgré la tempete.Affectueusement.

  • papy71
    papy71     

    Je suis de tout coeur avec les parents de ce pauvre gosse qui n'avait rien demandé à personne. Le fait d'avoir bu n'est pas une excuse bien au contraire, mais que voulez-vous les lois ont été faites par des avocats depuis des années. On a même eu des ministres de la justice qui étaient avocats et qui ont repris leur profession une fois leur fonction terminée.
    Il ne faut pas s'étonner que les braves gens se sentent bafoués par des lois trop libertines pour les responsables de faits délictueux. Ils allaient quant même pas voter des lois qui leurs compliqueraient l'existence une fois redevenu avocat. Faut pas réver !

Votre réponse
Postez un commentaire