En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - Deux policiers affectés à Paris et en proche banlieue se sont suicidés et un troisième a attenté à ses jours en l'espace de deux...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

56 opinions
  • brigitteetmichel
    brigitteetmichel     

    C'est des pions pour beaucoup de personnes les policiers . Si le gouvernement supprimre moins de poste et si leur supérieurs leur mettez moins de pression , il n'y aurai moinns ces gestes malheureux. le gouvernement s'en fout ..la preuve.

  • lillilolo
    lillilolo     

    courage à vous et ne prenez plus de risque pour votre vie . Vous êtes en danger de plus en plus face aux bandits et délinquants qui eux sont très armés et n'hésitent pas à vous tirer dessus . sans parler des insultes et autres que vous subissez chaque jour .
    On ne dresse pas une stèle pour un policier tué par un bandit ....mais par contre, on dresse une stèle pour un voyou ! Je ne sais pas comment vous faites pour ne pas baisser les bras .
    "les chialeuses" sont plutôt les enseignants ils ne cessent de se plaindre depuis bien longtemps . d'ailleurs, c'est une habitude pour eux de faire grève à chaque rentrée scolaire !

  • JO30
    JO30     

    Il serait bien de réfléchir un peu avant de raconter n'importe quoi.. Le travail d'un policier est de souvent intervenir pour des petites infractions, heureusement, qui sont des contraventions.. (peut-être qu'il faudrait abolir le code de la route !!! voilà une bonne idée !!!). Régulièrement pour intervenir sur des délits, des différents familiaux, des rixes, des agressions.. ça dépend aussi dans quels secteurs on travaille. Très rarement pour des crimes.
    Enfin quand les gens, les citoyens appellent la police, c'est pour intervenir sur des situations régulièrements tendues impliquant l'adrénaline, le stress. Cette adrénaline et ce stress, en plus d'une hiérarchie de plus en plus bureaucrate qui met sous pression les agents pour effectuer les chiffres et non correctement leur travail, peuvent être un dangereux coktail si le vie intime et familial devient elle-aussi chaotique.
    Vous n'imaginez pas le nombre de situations si différentes, le nombre de drames qu'un policier peut rencontrer dans sa carrière en étant acteur ou spectateur..

  • blizzzzzzzzzz
    blizzzzzzzzzz     

    Heureusement qu'il existe des gens comme Coralie,qui voit plus loin que le bout de leur nez,s'il n'y a pas de sot métier il reste des gens sots.De mignons vaniteux aux vies ordinaires.Pour avoir de telles réflexions x260 il ne faut pas avoir vécu grand chose,vivre avec des oeillères et surtout ne pas se sentir concerné.Alors ton cheffaillon soit tu lui prouves que tu es mieux que lui ou tu changes de job.Si la police les pompiers les infirmières les tafs ou l'on ne néglige pas le genre humain fasaient des portes ouvertes des journées d'immersion ça aurait au moins le privilège d'ouvrir les yeux à beaucoup,travaille ton cerveau droit x260.

  • davidg
    davidg     

    je vois qu'ici se sont rassemblés tout les grands esprits de france....... un sujet sur le suicides de 3 collegues voir 4, et tous les rageux du monde interviennent.En tant que flicard, j'ai de la peine pour les familles...courage à eux.
    Quant aux commentaires bidons, tels que "chialeuses", "si tu veux on échange", je ne commenterais pas.

  • arnaud24
    arnaud24     

    ...
    "Les policiers ont voté en masse pour Sarko" ... ah bon, vous tenez ça d'où ? les syndicats majoritaires dans la police sont plutôt ... de gauche !
    "les policiers sont mal vus par les gens honnêtes" ... pourquoi ? les gens honnêtes n'ont jamais affaire à la police sauf s'ils sont victimes et je connais peu de victimes qui se plaignent de la police.
    Si le code de la route existe c'est pour être appliqué ...

    votre avis un intérêt s'il était argumenté, il n'est hélas qu'un ramassi de préjugés que vous n'hésitez pas à rendre public.

    Parfois, il vaut mieux garder le silence ...

  • arnaud24
    arnaud24     

    si une loi est votée, il faut la respecter. Ce qui est pénible pour le policier que je suis c'est d'entendre toujours le même refrain "au lieu de s'en prendre à moi (l'automobiliste racketté entre autre, même si je ne fais pas de code de la route), il vaudrait mieux arrêter les trafiquants" ...
    au final il y a toujours plus délinquant ou criminel que soi.
    La vitesse est limitée à 50, vous roulez à 60. vous êtes en infration et vous êtes sanctionné. c'est normal, c'est la loi ... et elle s'applique également à ma petite personne sans que je ne sente racketté.

    Concernant les stups, le raisonnement des délinquants est le même que le votre "mais je n'ai tuer personne". Ce qui est vrai ...

    en gros, seuls les meurtriers devraient être sanctionnés ...

    Il serait temps que les gens acceptent d'être sanctionnés quand ils commettent une infraction au lieu de toujours incendier le flicard.

    L'automobiliste n'est pas racketté quand il est pris au radar ... il suffit de respecter les limitations de vitesse. La majorité des véhicules récents ont des régulateurs ou des limiteurs de vitesse.

  • Copland
    Copland     

    Pour votre info je n'ai jamais voté pour Sarko qui n'a d'ailleurs jamais rien fait pour nous, policier, malgré ce que vous pouvez penser.
    Vous vous plaignez de la hausse de la délinquance, cela tombe bien, les policiers se plaignent d etre de moins en moins pour toujours plus de travail et au final, ce sont des gens comme vous qui en patissez. Alors plutot que de les critiquer soutenez les !

  • BeauQ
    BeauQ     

    J'ai de la peine pour les familles....

  • starky
    starky     

    Je suis policier en banlieue. Voici la réalité de mes conditions de travail: nous sommes deux dans mon service, nous gèrons plus de 500 dossiers en attente, certains remontant à l'année 2008. derrière chaque dossier, il y a des mis en cause et des victimes. Chaque jour se rajoutent de nouveaux dossiers. la hiérarchie nous rétorque qu'il n y aura pas de nouveaux effectifs. Il faut se demerder. Le comble c'est qu'il n' y qu'une malheureuse photocopieuse-fax pour tout un commissariat qui tombe en panne en permanence. je vous laisse deviner la queue devant la pauvre machine lorqu'elle veut bien fonctionner. On nous répond qu'il n' y a pas d'argent pour en acheter une nouvelle. Et à la fin de ma journée, on me demande le nombre de procédures sorties. Pour être allé dans de nombreuses entreprises pour enquête, j'ai eu honte de mon lieu de travail. Alors que les murs et le mobilier de certaines sociétés imposent le respect, les murs de mon commissariat partent en *, les careaux se décollent, les céllulles sont d'un autre âge. Comment se faire respecter par les usagers, à plus forte raison par les délinquants?
    Je ne vous parle pas de la pression subie au quotidien. Je comprends alors que le suicide trotte toujours dans le coin de la tête de haque policier.

Lire la suite des opinions (56)

Votre réponse
Postez un commentaire