En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le siège de la PJ parisienne, situé au Quai des Orfèvres, est entaché d'un nouveau scandale.
 

Trois des quatre hommes placés en garde à vue mercredi ont été présentés à un juge d'instruction jeudi.  Ils sont soupçonnés d'avoir averti l'ancien chef du GIGN qu'il allait être entendu par la police.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • romuniort
    romuniort     

    Dingue !! Des gens tombent aujourd'hui pour 2 régularisations "illégales" de sans papier alors que nos politicards font ça par millions depuis 30 ans !? On vit une époque formidable !

Votre réponse
Postez un commentaire