En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les trois jeunes hommes ont été interpellés aux abords de la centrale de Belleville-sur-Loire, dans le Cher.
 

La gendarmerie, jointe par BFMTV.com, n'indique pas pour le moment s'ils sont liés aux précédents survols de centrales nucléaires. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • LILLOIS
    LILLOIS     

    il faut rétablir les tribunaux militaires

  • vestale
    vestale     

    Ils encourent une amende assez forte ...Seront-ils condamnés ?

    bingo19
    bingo19      (réponse à vestale)

    Non, s'ils sont issus de l'immigration. Oui, si l'Etat sait qu'il pourra encaisser...
    Deux poids, deux mesures

  • fred08400
    fred08400     

    Franchement, on nous gonfle avec les survols de centrales nucléaires. Moi j'ai pas de drones, alors j'ai survolé des centrales nucléaires, des bases militaires et tous ça avec ................. Google maps. J'espère qu'ils ne vont pas le mettre en garde à vue MDR !!!!

  • pujolm
    pujolm     

    Des jeunes de 21, 24 et 34 ans vous avouerez jouer a cet âge là ils ont de drones d'idées ( je sais elle est facile) mais ils sont restés de grands enfants.

    LILLOIS
    LILLOIS      (réponse à pujolm)

    surtout des inutiles à la société comme d'ab

  • trueblabla
    trueblabla     

    Ils ont trouvé le sujet de la semaine ..

  • boris2749
    boris2749     

    "... ils sont en garde à vue pour "survol d'une zone interdite".
    "La centrale n'a pas été survolée, le drone est resté aux abords"
    Alors, quoi ?

    ShAdOw
    ShAdOw      (réponse à boris2749)

    Alors quoi? Bah ca: "Marie-Pierre Viret, substitut du procureur de Bourges, en indiquant que la zone interdite de survol était d'environ cinq kilomètres de rayon".

  • marie-france
    marie-france     

    On ferait bien de s'occuper de ce qui pourrait nous tomber sur la tête et qui seraient autrement plus explosif....que ces drones
    un drone se présente..on le neutralise point barre !!
    Que d'histoires pour ça

  • lesemian
    lesemian     

    La France (enfin celle de certains), a peur ...des drones.
    Après la peur des jeunes, d'ébola, des inondations, des vols, de la précarité, des extrémistes, de leur nourriture, de la grippe, des fins de mois, des "autres", des médicaments génériques, de la solitude, du froid et de la canicule, de leur fin de vie, de la sécurité aérienne, des terroristes, des pickpockets du métro, des maladies nosocomiales, des jeunes au volant, des clowns et de leur banquier, et des 2....
    ...La France (enfin celle de certains), a maintenant peur ...des drones.

  • philippe44160besné
    philippe44160besné     

    c'est la panique pour des petit drones alors que les centrales sont prévues pour résister aux impacts ,mais imaginez le nombre d’aérodrome de campagne a proximité de site type seveso ou nucléaire, pensez a un falcon 20 c'est autonome en démarrage poids 10 tonnes pret a décoller en 2 minutes vitesse 400 km/h et le nombre de pilotes disponible slip propre et turban Là vous pouvez commencer a poser des questions

  • reals
    reals     

    attention notre terrible ministre de l'intérieur va vous dire plus jamais ça....elle est bonne?

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire