Enfants égorgés : la mère interpellée

La mère des trois enfants découverts égorgés vendredi par leur père, au domicile familial à Dampmart en Seine-et-Marne, a été interpellée à Paris, dans le XXe arrondissement.

M.R. avec Cécile Ollivier et Mélanie Bertrand
Le 22/02/2013 à 10:12
Mis à jour le 22/02/2013 à 18:15

Un père de famille a découvert vendredi matin ses trois enfants égorgés, au domicile familial, à Dampmart en Seine-et-Marne, dans l'est de l'Ile-de-France, selon la police.
    
La mère, introuvable et injoignable toute la matinée, a finalement été interpellée vendredi après-midi, à Paris, dans XXe arrondissement, selon une information d'Europe 1. C'est grâce à son téléphone portable qu'elle a pu être localisée. Elle a été placée en garde à vue.

Les enfants sont deux garçons et une fille âgés de 9, 11 et 17 ans. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles.

Nombreuses blessures à l'arme blanche

L'alerte a été donnée vers 7h15 par le père qui, selon les premiers éléments de l'enquête, exerce une profession médicale et rentrait chez lui, dans une petite rue cossue de cette commune située à une trentaine de kilomètres à l'est de Paris, selon une source proche de l'enquête.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles, a-t-on précisé de source policière. Arrivés sur place, les secours ont d'abord trouvé le corps d'une fillette de onze ans puis celui de son petit frère de neuf ans, qui présentaient de nombreuses blessures à l'arme blanche.
    
Le frère aîné, encore en vie à l'arrivée des secours, est finalement décédé. Le père est en état de choc et "il a été pris en charge médicalement", selon la source judiciaire.
    
Selon une source proche de l'enquête, le couple connaissait des différends conjugaux qui seraient liés à l'alcool.

Une famille "sans histoire".

Interrogés par BFMTV, les voisins évoquent une famille "sans histoire". Un des camarades de lycée du fils aîné parle ainsi d'un garçon "timide et réservé mais sans problème". Invité à déjeuner dans la famille à plusieurs reprises, le jeune homme décrit une mère de famille "sympathique et sans problème".

"Tout le monde les connaissait ici. C'est l'incompréhension", a déclaré sous couvert d'anonymat une voisine, qui a décrit une "famille discrète" et "sans problème", affirmant que le plus jeune garçon était autiste.

La mère "était gentille et serviable", a ajouté un camarade de classe de l'aîné, précisant que ce dernier disait avoir "des problèmes". "Mais il ne voulait pas nous dire lesquels. Il arrivait en retard et certains jours, il n'était pas là".

La mère, âgée de 41 ans aurait eu des problèmes d'alcool. Selon des voisins, interrogé par BFMTV, le couple serait en instance de divorce et connaîtrait des problèmes concernant la garde des enfants.

La question du jour

Etes-vous prêt à acheter certains médicaments hors des pharmacies ?