En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Thierry Lepaon, Premier secrétaire de la CGT.
 

Du côté de la direction de la CGT, on ne se montre pas du tout indigné par les révélations du Canard Enchaîné et les 130.000 euros de travaux réalisés, aux frais du syndicat, pour rénover l'appartement de Thierry Lepaon. Il s'agissait de le loger "dans de bonnes conditions".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Roussillon
    Roussillon     

    Normal !! il faut un appartement décent pour le défenseur et représentant du monde ouvrier..120 euros de réfection...c'est peu .!..et la CGT a raison de se défendre...tout comme elle défend la classe ouvrière en instituant des géves par çi par là , tout les 8_jours...

  • Réglisse
    Réglisse      

    80% des financements des syndicats , vient des collectivités territoriales et des patrons , un mélange des genres dont les travailleurs sortent toujours perdant! Si les syndicats ne sont plus crédibles il ne faut pas se demander pourquoi ,quand on appele les Francais de voter Hollande , c est qu on est plus capable de se positionne aux côtés des travailleurs , une trahison qui est impardonnable !

  • pistache33
    pistache33     

    C'est le propriétaire de l'appartement qui se frotte le ventre certainement un camarade qui le loue. Et le pauvre PAON ne pas l'installer en banlieue ça fait tâche. Syndiqués regardez ou partent vos cotisations ouvrez les yeux.

  • sortilege
    sortilege     

    mais il n'y a rien à justifier ! quel est le smicard qui ne fait pas 130 000 euros de travaux en entrant dans son nouveau hlm ??????

  • 37berry
    37berry     

    Et pendant ce temps là, les rémunérations des conseillers ministériels explosent !!!!!
    Alors que le gouvernement n’a que le mot « économies » à la bouche, les rémunérations et les primes accordées aux conseillers ministériels se portent bien. La rémunération des conseillers ministériels a augmenté en moyenne de… 7, 1 % entre 2013 et 2014. Les primes, appelées indemnités sujétions particulières, ont quant à elles subi un coup de pouce plus modeste (4, 3 % tout de même). Au total, en comptant la rémunération et les primes, chaque conseiller gagne en moyenne 6, 5 % de plus cette année que l’an passé. L’inflation, pour mémoire, est passée de 0, 6 % en septembre 2013 à 0, 3 % aujourd’hui.......
    Cette année, la rémunération moyenne d’un membre de cabinet ministériel s’est élevée à 8 201 euros brut par mois (7655 euros en 2013). L’indemnité – la prime – est quant à elle en moyenne de 2 235 euros chaque mois (2 142 en 2013). La hausse des rémunérations est plus modérée à Matignon (+ 3, 7 %, à 13 348 euros), parce que les primes ont été fortement réduites. Plus curieux encore, beaucoup de conseillers gagnent plus que leur ministre… Dans 19 ministères sur 31, la rémunération brute moyenne est en effet supérieure à celle du ministre, qui s’établit à 9 940 euros. Enfin, la rémunération la plus élevée se trouve au ministère de la Culture (un conseiller gagne 13 744 euros par mois !), suivie de l’Intérieur (12 987 euros), de la Décentralisation (12 680 euros), du Redressement productif (12 369 euros) et enfin à l’Enseignement supérieur (12 222 euros). Au bas de l’échelle salariale, on trouve le secrétariat d’État aux Anciens Combattants (salaire maximum de 7 555 euros). En moyenne, en revanche, c’est au ministère de l’Intérieur et à celui de la Défense qu’on gagne le plus : 12 987 euros brut par mois, primes comprises…

  • 37berry
    37berry     

    Et pendant ce temps là, les rémunérations des conseillers ministériels explosent !!!!!
    Alors que le gouvernement n’a que le mot « économies » à la bouche, les rémunérations et les primes accordées aux conseillers ministériels se portent bien. La rémunération des conseillers ministériels a augmenté en moyenne de… 7, 1 % entre 2013 et 2014. Les primes, appelées indemnités sujétions particulières, ont quant à elles subi un coup de pouce plus modeste (4, 3 % tout de même). Au total, en comptant la rémunération et les primes, chaque conseiller gagne en moyenne 6, 5 % de plus cette année que l’an passé. L’inflation, pour mémoire, est passée de 0, 6 % en septembre 2013 à 0, 3 % aujourd’hui.......
    Cette année, la rémunération moyenne d’un membre de cabinet ministériel s’est élevée à 8 201 euros brut par mois (7655 euros en 2013). L’indemnité – la prime – est quant à elle en moyenne de 2 235 euros chaque mois (2 142 en 2013). La hausse des rémunérations est plus modérée à Matignon (+ 3, 7 %, à 13 348 euros), parce que les primes ont été fortement réduites. Plus curieux encore, beaucoup de conseillers gagnent plus que leur ministre… Dans 19 ministères sur 31, la rémunération brute moyenne est en effet supérieure à celle du ministre, qui s’établit à 9 940 euros. Enfin, la rémunération la plus élevée se trouve au ministère de la Culture (un conseiller gagne 13 744 euros par mois !), suivie de l’Intérieur (12 987 euros), de la Décentralisation (12 680 euros), du Redressement productif (12 369 euros) et enfin à l’Enseignement supérieur (12 222 euros). Au bas de l’échelle salariale, on trouve le secrétariat d’État aux Anciens Combattants (salaire maximum de 7 555 euros). En moyenne, en revanche, c’est au ministère de l’Intérieur et à celui de la Défense qu’on gagne le plus : 12 987 euros brut par mois, primes comprises…

  • librepenseur
    librepenseur     

    Pas de probleme, le peu d'adherents du syndicat , ce sont des prolos bornés. Ils se rendrons jamais compte qu'ils ce sont font berner, C'a va passer.

  • Grincheux
    Grincheux     

    la CGT n'est plus crédible ... à moins que la CGT souhaite défendre les travailleurs habitant dans les banlieues riches et chics !!!

Votre réponse
Postez un commentaire