En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une prostituée, Boulevard de Suisse à Toulouse, le 19 octobre 2013.
 

Le maire UMP Jean-Luc Moudenc a signé un arrêté municipal interdisant la prostitution dans cinq secteurs de la ville rose, au nom de la "tranquillité publique". L'arrêté ne prévoit pas de sanctionner les clients, mais les prostituées risquent une contravention de 38 euros.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • lillois
    lillois     

    il faut plutôt les aider,et leur donner le statut de fonctionnaires,elles sont utiles

  • Jean Aimarre
    Jean Aimarre     

    Tant que c'est "dans certains quartiers", ça va ! Nettoyer pour rassembler ailleurs.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    a-t-on réglé le problème ? non, on l'a déplacé, c'est comme avec les ROM et les immigrants à Calais.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    "La mesure risque de "déplacer" les travailleurs du sexe "à la périphérie de la ville", dans des zones où la violence est plus grande" -> pourquoi, qu'est ce qu'on trouve à la périphérie des grandes villes ? :)

Votre réponse
Postez un commentaire