En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes samedi après-midi à Toulouse pour repousser des partisans du mariage homosexuel. Ceux-ci avaient organisé un contre-rassemblement à la manifestation de plusieurs milliers de personnes hostiles à la reconnaissance de cette forme d'union.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

21 opinions
  • Romane Nogaro
    Romane Nogaro     

    Oui c'est honteux de faire participer les enfants, ils n'ont pas la maturité nécessaire pour se forger leur propre opinion, et les voilà embarqués avec papa-maman pour dire "non" à un projet de loi en agitant des ballons de baudruche gaiement et en musique.

  • frog65
    frog65     

    Il n'était pas prévu et déclaré en préfecture de se déplacer de manière sauvage pour obstruer de manière violente l'accès à la place du Capitole... Il faut dire que quand 350 manifestants haineux se trouvent face à 10 000 personnes pacifiques et joyeuses, il faut bien trouver un moyen de détourner l'attention.
    Pas étonnant que la police intervienne dans ces conditions.

  • frog65
    frog65     

    Ce qui n'était pas prévu et déclaré en préfecture c'était de se déplacer de manière sauvage pour obstruer de manière violente l'accès à la place du Capitole... Il faut dire que quand 350 manifestants haineux se trouvent face à 10 000 personnes pacifiques et joyeuses, il faut bien trouver un moyen de détourner l'attention. Et inutile de supprimer mon commentaire parce que je dis la vérité sur ce qui s'est passé hier après-midi... A moins que la vérité vous dérange tellement...

  • frog65
    frog65     

    Ce qui n'était pas prévu et déclaré en préfecture c'était de se déplacer de manière sauvage pour obstruer de manière violente l'accès à la place du Capitole... Il faut dire que quand 350 manifestants haineux se trouvent face à 10 000 personnes pacifiques et joyeuses, il faut bien trouver un moyen de détourner l'attention.
    Et inutile de supprimer mon commentaire parce que je dis la vérité sur ce qui s'est passé hier après-midi... A moins que la vérité vous dérange tellement...

  • frog65
    frog65     

    Anne Marie Charbonnier de quels slogans parlez vous? Soyez précis svp, c'est trop facile d'accuser de manière vague.

  • raphen3
    raphen3     

    Le fait est qu'aujourd'hui, en tant que citoyen avec tous mes devoirs, je n'ai pas accès aux même droits que d'autres, me classant dans une sorte de, allez je l'ose, de "sous-Homme" puisque chaque Homme nait libre et tra lala... Je tiens maintenant à préciser comme peu le font d'ailleurs, que le "mariage" ce n'est qu'un mot. Ce qui importe encore une fois c'est le "pack" de droits qui y est associé. Alors certains diront oui mais le mariage c'est une paire, un homme et une femme, et c'est cette paire qui bénéficie de ce "pack" de droits. Ce qui est alors étonnant c'est de constater qu'une fois la paire séparée par le divorce ces droits perdurent (cas de la pension de réversion pour ne citer que cela, il s’agit donc bien d’un droit individuel lié à une vie commune ou révolue).
    Vous voyez, beaucoup font une erreur cruciale, on choisit d’être de droite, on choisit d’être de gauche, on choisit sa religion, on choisit ses habitudes de vie… il pourrait être facile de refuser un droit à une personne qui a fait un choix. Après tout, nous sommes dans un pays laïque, les religions sont tolérées et font parties de la sphère « hobby », nous pourrions refuser l’ouverture d’écoles religieuses ou refuser le droit d’expression à des personnes tenant des propos anti-démocratiques ou négationnistes car c’est son choix. Par contre, le homos ne sont pas homos par choix, lorsqu’on leur interdit un droit relatif à cette homosexualité, c’est comme refuser à une femme d’être l’égale d’un homme parce que c’est une femme. C’est également similaire à refuser à un blanc, un noir, un arabe… l’accès à un droit sous le prétexte de sa différence physique. C’est considérer un sous-groupe d’homme comme inférieur puisque n’ayant pas les mêmes droits.
    Alors non je ne taxe pas les manifestants d’homophobes, ils ne le sont pas, non ils veulent simplement se sentir supérieur en tant qu’hommes et femmes par rapport à d’autres. Ils permettent une sorte de noblesse sexuelle, un totalitarisme passif et convenu…c’est moche.
    Il est question de débat…peut être de référendum, mais depuis quand l’accès aux droits à une partie de la population qui ne se différencie pas par ses choix mais par sa nature d’être humain devrait être soumis à l’approbation des autres êtres humains ! nous sommes bien là dans un rapport « Homme normal » / « Sous-homme »

    Alors non je n'affuble pas les anti droits homos pour faire plus court du costume de chasseur franchouillard. Bien au contraire ces adversaires sont des plus retors et je ne me risquerai pas de les sous-estimer. Les religieux qui se mêlent de la politique de la cité ??? Au nom d'une soi-disant représentation de valeurs morales - vous repasserez. Vous, religieux, par essence passifs devant vos existences, occupez-vous du temps de dieu et laissez à la politique le temps des hommes (Joseph Macé-Scaron). Vous vous invitez dans un débat qui ne vous =concerne pas. Et les fascistes, oui j'ai bien dit ce mot puisqu’il est ici question comme le clame certains élus, de tenter d'outrepasser, si nécessaire, les institutions démocratiques par un "appel à la rue" ou autres joyeusetés de ce genre comme certains extrêmes saurait le faire. Alors je ne vois pas bien comment nuancer ces faits. Simplement un peu saoulé des uns qui se réclament d'une autorité morale alors qu'il est question ici de mariage civil. Et un peu dépité de voir comment certains arrivent à cristalliser les peurs et les angoisses d'une époque de crise pour attiser une certaine haine (je dis haine car me comparer à un inceste, un pédophile... je me permets d'appeler cela des propos haineux) et s'assurer ainsi une existence politique "facile". Enfin, j'ai pitié des ces gens qui peuvent, comme nous pourrions l'être vous et moi dans certaines circonstances, être amenés à les croire. Alors oui !, pour tout cela je veux pouvoir me « marier ».

  • geko
    geko     

    Mariage pour tous ,c'est complétement FAUX, c'est mariage pour HOMO: Car si c'est le mariage pour tous pourquoi pas un jour mariage entre frère et sœur???, Mère et Fils, père et fille, ou seras la limite, et a partir d’où l'interdiction???? Par contre l'union civile la je suis d'accord!, mais surtout pas le mariage qui doit resté comme depuis la nuit des temps un homme et une femme. Que les socialistes et autres BOBO ne fassent pas fausse route pour gagner quelques élections! L'avenir et les historiens les jugeront!

  • observateur67
    observateur67     

    mariage pour une France décadente! Merci les socialo et votre principe de vouloir défendre tout et n'importe quoi, sous prétexte de défendre la veuve et l'orphelin de vrais mélanchistes réactionnaires.

  • observateur67
    observateur67     

    oui slogans compréhensibles, liés à la décadence des valeurs morales et familiale, désolé mais je ne conçois l'idée d'un enfant élevé par 2 hommes qui se mettent leur truc dans l'anus et qui participent à des gay pride décadentes, ou est l'amour de la famille? Pas d'encadrement sérieux à tout ça = zéro tolérance!!

  • Anne Marie Charbonnier
    Anne Marie Charbonnier     

    il n'y a pas ut un affrontement entre les deux manifestation! de 13h30 a 16h, des manifestant contre le mariage sons sortis des deux bouche de métro a Esquirol , régulièrement et la seul altercation reçu ne sont que des tractes sur les poins de la lois et quelque chansons féministe, ...

Lire la suite des opinions (21)

Votre réponse
Postez un commentaire