En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le terme de reataurant pourrait être réservé à ceux qui proposent du "fait maison".
 

Un amendement, présenté à l'Assemblée nationale, prévoit de privilégier les restaurateurs qui proposent du "fait-maison". Les professionnels sont partagés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

21 opinions
  • Galiaska Skaliaga
    Galiaska Skaliaga     

    De plus en plus de gens, souffre de beaucoup de composants industriels, qui rendent la vie intenable, (pour ceux qui ne savent pas), en revanche, il faut être réaliste, les restaurateurs, sont obligés de penser en grande quantité, et les aliments se périment.
    Alors mon avis, et simplement, de diminuer ce qui peut-être diminuer...
    A savoir que si on diminue tout on ne mange plus, il faut faire la part des choses.
    Par la force des choses, je tiens un régime naturel, et fait la cuisine.

    Je vais donner un exemple type:
    Nous savons, que l'eau potable du robinet n'est pas dés plus saine, malgré le traitement des eaux.
    Nous savons, que l'eau minérale n'est pas la plus saine, dans son emballage plastique.
    Voilà ce dont je veux faire entendre, nous devons faire un choix dans la toxicité.
    Entre ces deux toxicités j'ai choisi l'eau minérale.
    Je ne peux pas les éliminer, non plus, l'eau c'est vital.

    Et bien je pense que pour tout le reste de l'alimentation, il en est de même.
    Et je trouve qu'il est excessif de vouloir donner l’appellation de restaurant, a seulement ceux qui cuisine maison.

    Il me semble que cela pourrait-être le début d’une grande guerre gastronomique.

    Et il me semble aussi, que nous pouvons l’éviter.

    Et par une meilleure information culinaire saine.

    Je n’imagine même pas une seule seconde, a quoi ressemblerait la France et ses restaurants tous confondus, si nous devions d’un coup de baguette magique, arrêter le fonctionnement, de tout restaurant utilisant d’autres biais, que du fais maison.
    Au secour, et soyons réaliste, Rome ne s’est pas fait en un jour, le réapprentissage culinaire, d’aujourd’hui, doit-être pesé, entre ce qui est faisable et ce qui ne l’est pas.

    Des obligations, éventuelles peut-être instaurée, comme les sauces, par exemple. Juste les sauces déjà, ce serait un premier pas énorme.
    Et puis tout doucement, instaurer, ces petits détails qui font leurs importances un a un, afin que chacun si retrouve, puis ai le temps, de se retourner, face à un fonctionnement conditionné du rendement gastronomique d’on nous sommes tous les victimes.

    La première idée que je vois de possible, et que chaque restaurateur, joue une forme de transparence…affiche le choix de sa cuisine fait-maison, ainsi que le choix de sa toxicité.

    Qu’il affiche sur sa devanture…

    Toxicité : 20% : fruits légumes et vins
    ( parcequ’il n’utilise pas de produits bio, et propose du vin avec sulfites)

    Et que l’idée,
    Et de proposer un degré de tolérance, ou bien un taux minimum de pourcentage acceptable de toxicité, de façon surveillée et raisonnée.

  • skyraider
    skyraider     

    Il y a belle lurette que nous n'allons plus aux prétendus restaurants. Lorsque nous avons des amis ou une fête de famille nous faisons la bouffe chez nous et c'est bien meilleur. Pour le resto on préfère y aller 10 fois moins souvent mais aller dans de grandes maisons. Nous évitons également les recommandations du guide michelin est acheté par les restaurateurs.

  • Carambar
    Carambar     

    "les pâtisseries sont juste dégelées (comme dans 99% des restaurants)" ___ et 50 % ? des pâtisseries aussi... confidence d'une employée de pâtisserie ! _____ je mange plus de desserts mais du salé à l'extérieur....

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et il y aura toujours une marge entre les deux : produit industriel et produit transformé. La cuisine de tout un restaurant c'est pas aussi simple que de savoir si on mélange la farine ou si on cuit la pâte avant ou après le passage dans le local appelé "boulangerie".

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Au macdo les sandwich sont cuits et préparés sur place, mais les pâtisseries sont juste dégelées (comme dans 99% des restaurants). De toutes façons jusqu'où on va ? Jusqu'à faire son propre pain ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ouais non mais de suite vous cherchez la petite bête là. Déjà que c'est pas évident pour eux d'avoir une idée, si en plus il faut réfléchir à comment il faut la mettre en oeuvre ... Faut dire en plus que c'est pas leur taf aux députés. Eux font des lois, le gouvernement prend les décrets d'application. Et comme dans tout bon service public qui se respecte, il faut les tampons de tous les services, mais personne ne se préoccupe de ce qui se fait dans le bureau voisin, ni de la pile de paperasse qui s'empile devant la porte et que tout le monde doit enjamber à 16h45 quand ils vont mettre leur manteau.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    "La mesure devrait être assortie de contrôles des services de l'Etat" non mais prenez mon pognon pour embaucher des fonctionnaires en plus, j'en ai pas besoin, je vais arrêter de manger de toutes façons, comme ceux qui n'ont pas les moyens d'y aller au restaurant ... On voit les préoccupations des politiques. Quand je dis que bientôt ils vont nous reprocher de pas manger de brioche ...

  • MIOS33380
    MIOS33380     

    Et pour ceux qui font les deux, préparation et du tout prêt, on les appellera comment ?!...

  • Carambar
    Carambar     

    Suffit de regarder les poubelles à côté des " restaurants : conserves grand format cartons boîtes plastiques sachets .... et passez le chemin ____ au Mac Do on sait ce qu'on mange______ 10 % de resto en France ! faudra les cherchez !!!!!!!!!!!!

  • JJL71
    JJL71     

    Flavien Manecy cette appellation existe déjà pour les "boulangeries" qui ne produisent pas leurs pains sur place, cela s'appelle des fournils! cette réglementation est en place depuis une dizaine d'année environ.
    L'appellation "fait maison" ne règle en rien le problème car en effet comme le dit Mumu21 il ya beaucoup de "magouilles" à ce sujet...
    En temps que professionnel de la restauration et professeur de Cuisine, il est grand temps que notre profession se bouge le c.. et réglemente son activité pour s'éparer ceux qui transforme des produits bruts sur place et ceux qui ne font que commercialiser de produits de l'industrie agroalimentaire. Le problème c'est qu'aujourd'hui ces 2 activités sont qualifiés de "restaurants", ce qui est une injustice pour les professionnels dont je fais partie.

Lire la suite des opinions (21)

Votre réponse
Postez un commentaire