En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La collision entre le TER et le car scolaire a tué 7 collégiens.
 

Le chauffeur du car a été mis en examen alors que le passage à niveau où s’est produit l’accident, qui a fait 7 morts, est aussi remis en cause.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • YANNICK37
    YANNICK37     

    Pourquoi ne pas généraliser le système qui détecte le bris de barrière et déclenche les torches lumineuses indiquant aux mécaniciens des trains de freiner en urgence. Système mis au point sur la région de Tours au passage à niveaux n° 199 de Neuillé Pont Pierre.

    http://www.cfdtcheminotscentre.org/page/pn-une-preoccupation-pour-la-cfdt.html

  • frank2
    frank2     

    Savez-vous quelle est la longueur d' un car? celui incriminé dans l'accident mesure environ 12 m de long. On remarque par ailleurs qu' il a été percuté par l'arrière. Alors, je me pose 2 questions:
    Où se trouvait exactement le poste de conduite du car quand le passage à niveau s'est mis en marche? (Le conducteur et les passagers ont une vision différente de la route).
    Si le conduceur était déjà engagé avant l' allumage des feux, pourquoi n'a-t-il pas pu en sortir?
    Le fait que la route ET la voie ferrée se coisent toutes les deux en courbe doit rendre le franchissement pour le moins délicat voire impossible pour un véhicule lourd si on ne prend pas des dispositions (relevage de caisse par exemple)

  • mainteneur
    mainteneur     

    pour éviter que tout le monde dise n'importe quoi je vais vous dire car je travaille sur ces installations que le temps total est de 25 secondes entre le début de l'allumage des feux et le passage du train le temps d'annonce entre les feux et la descente des barrières est entre 6 et 8 secondes le temps de descente est de 10 secondes tout ces temps sont vérifiés régulièrement que tout ce qui concerne la règlementation routière et ferroviaire est régi par le ministre des transports .L'a t'on entendu ? les passages à niveau sont des installations de RFF entretenues par la SNCF ces installations sont fiables mais bien sur dangereuses . Je propose à qui le veut de se placer à coté un passage à niveau et d'attendre pour voir le comportement des véhicules en tout genre .C'est édifiant!!Pour rappel le feu rouge impose l'arrêt immédiat ce n'est pas la barrière qui doit arrêter les véhicules . Quand à rajouter des barrières pourquoi s'arrêter alors qu'il y en a une autre ? Regardez bine le comportement de tous avant d'avancer des solutions .Quand a supprimer les passages à niveau ce n'est pas qu'une question de cout mais aussi d'aménagement c'est très complique dans les villes . Et contrairement aux idées reçues un passage à niveau automatique est plus fiable qu'un manuel .Si l'on veut plus de sécurité il faut que l'on arrête de repousser les passages d'entretien ce que fait RFF ( en accord avec le ministère )et de garder l'entretien au personnel SNCF ( et la aussi ce n'est pas gagné )

  • parapente
    parapente     

    Bonjour, J'ai pu voir sur TF1 lors des informations de 13h qui évoquaient l'accident, le passage d'un car lancé à vive allure sur un passage à niveau, alors que les barrières se fermaient. J'ai remarqué que lorsque le feu clignote et la sonnerie retentit, presque aussitôt, la barrière s'abaisse.Il faudrait plus de temps. Aussi, pourquoi ne pas avancer la barrière de 50m ou même 70m avant le passage à niveau, avec bien sûr un délai plus long entre l'abaissement des barrières et le passage du train ?
    .....cordialement

Votre réponse
Postez un commentaire