En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Témoignage: "J'ai de la compassion pour les agresseurs de mon fils"

Aurélie Monkam Noubissi, la mère de Kevin sort cette semaine un livre intitulé "Le ventre arraché"
 

Le 28 septembre 2012, Kevin et Sofiane, 21 ans, sont lynchés à mort à Échirolles en Isère, par une bande de la cité voisine. Aurélie Monkam Noubissi, la mère de Kevin sort cette semaine un livre intitulé "Le ventre arraché".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • marxienne
    marxienne     

    La haine ne sert à rien d'autre qu'a amené encore et encore plus de violence et sans pour autant, ramener ceux qui sont partis alors elle a raison. La compassion permet aussi de vivre sans se détruire soi même et là, les bourreaux ne sont plus des vainqueurs.

  • ghysly44
    ghysly44     

    Vous trouvez ?? Moi si un de mes enfants ETAIENT lynché par ces voyous je ne leur pardonnerais certainement pas ... la prison serait la moindre des choses quand MEME !!! Quel prix donnez vous à la vie humaine apparamment ca pèse pas lourd !!!!!!!!!

  • BJP034
    BJP034     

    Une telle attitude ne peut qu'appeler au respect et à l'admiration.

Votre réponse
Postez un commentaire