En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

MARSEILLE (Reuters) - La société de transport à bas coûts "Easy Take" a été condamnée mardi pour concurrence déloyale envers les taxis du Vaucluse...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • moin.cher.europe
    moin.cher.europe     

    il est triste de constater que les véhicules dont usage quotidien dépasse 200 km/j ne peuvent être des véhicules français et bas de gamme car très peu fiable ce qui entraîne une immobilisation très onéreuse qui revient au final a acheter un véhicule haut de gamme allemande pour la plus part moins souvent en panne que les Français considere comme des voiture de pauvres pour une clientèle aisée et non, le taxi est un service privé et non la RATP ou la SNCF pour d’autre type de clientèle

  • smartiz
    smartiz     

    LES TAXI des grandes villes, n'ont pas une flotte homogene, comme a LONDRES NEW YORK BARCELONE...ETC cela ferait baisser les couts d'utilisation dans des proportions considerables! ....il est vrais, que cela, mettrais la "fameuse exception française" a mal!

  • Marc64
    Marc64     

    Je suis d'accord avec les charges que peuvent avoir les artisans taxis, mais tout de même, dans les petites ou moyennes villes, est-il neccessaire d'avoir des automobiles à 30.000 ou 40 000 euros pour faire 1 ou 2 km ? Il ne pourrait pas avoir 2 sortes de taxis, une gamme de petits véhicules bon marché pour faire des courses en ville et une autre gamme pour des grands parcours. Je suis sûr qu'avec des voitures à 12 ou 15.000 euros les courses pourraient être moins chères et être au prix des taxis low cost. Moi j'avoue que je ne prend plus de taxi, c'est trop cher....

  • low.cost
    low.cost     

    une concurrence dans une marché déjà sature de toute part ou les faillites se multiplient à brève échéance au bout de 3 ans quand le rattrapage des charges arrivent

Votre réponse
Postez un commentaire