Strasbourg : la veuve d'un prêtre obtient une pension de réversion

Le tribunal administratif de Strasbourg accorde le versement d'une partie des droits de retraite à l'épouse d'un ministre du culte catholique.

L.B
Le 14/11/2012 à 15:41
Mis à jour le 14/11/2012 à 15:47
 (Joseph Leonardo - Flickr)

Fait inédit en France : la veuve d’un prêtre obtient la pension de réversion. Le tribunal administratif de Strasbourg a accordé le versement par l'Etat d'une partie des droits de retraite de son époux, de la même manière que les veuves de rabbins ou de pasteurs en Alsace et en Moselle, selon France info.

Dans ces deux localités, les veuves des ministres du culte protestant et israélite étaient les seules à toucher la pension de réversion selon un texte de droit local du 15 novembre 1909. Les veuves des prêtres étaient, de fait exclues du dispositif, en raison de la promesse de célibat. Pourtant les ministres du culte ont un statut particulier et sont rémunérés par l'Etat.

Le tribunal administratif de Strasbourg a finalement décidé d'ouvrir ce droit aux épouses des prêtres au nom de l’égalité.

Toute l'actu Société

La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?