En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'entrée du camp de concentration et d'extermination de Natzwiller-Struthof, près de Strasbourg.
 

Des restes des victimes d'un anatomiste nazi ont été découverts à l'Institut de médecine légale de Strasbourg alors que les scientifiques niaient jusque-là leur existence.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • rascal
    rascal     

    Merci Michel CYMES; vous aviez raison hélas les universitaires n'auraient pas dûs protester sans vérifier !!! ce n'est pas un comportement acceptable pour des scientifiques habituer au doute

  • pet-de-nonne
    pet-de-nonne     

    (soulevant une vive contestation des universitaires et des scientifiques de l'Institut)...Pourquoi !?

Votre réponse
Postez un commentaire