En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Soupçons de viol au Quai des Orfèvres: trois policiers suspendus
 

Deux policiers ont été mis en examen pour viol en réunion dans la nuit de samedi à dimanche.

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • RMRM
    RMRM     

    Tous les jours je me fais B...r par le gouvernement et personne n'est inculpé

  • le rappeur de lespace
    le rappeur de lespace     

    oui bon les ripoux ca existe et puis c'est tout

  • naudin 33
    naudin 33     

    le viol , ils en sont coutumiers avec leurs radars sue le bords des routes ! c'est une vrai savoir faire !

  • 584274
    584274     

    c"est pas la premiére fois que l'on entends que des flics auraient violés des femmes dans les locaux de la polices ,mais moi je suis résérvée sur cette affaire car bien souvent ce qui s"est passé n"est pas conforme a ce que disent les médias ,alors laissons faire et après plus personne en parlera ;mais par contre d"autres viols seraient les bienvenus sur les chaines de radio ,car cela on en parle pas autant!!!

  • cytom94
    cytom94     

    S'ils sont coupables, ils devront être punis. D'autant sévèrement que la fonction de policier est aggravante. Mais pour l'instant, on n'en sait rien. Il y a 10 ans, un commissaire de police avait été trainé en justice, devant les médias, pour "proxénétisme aggravé", qu'il rejetait. Et au final, ce sont des malfrats du quartiers qui avaient monté les plaintes pour le faire muter ou condamner car il faisait trop bien son boulot. En France, il y a une justice : tant qu'on n'est pas condamné, on est présumé innocent. En revanche, si c'est vrai et s'il y a condamnation, il ne faudra pas qu'ils s'en tirent avec une remontrance, mais bien avec une peine exemplaire.

  • perring
    perring     

    Le ministre emploi le terme "suspendu" c'est la révocation de ces trois guignols qu'ils faut absolument employer. Evidemment ils savent comment faire disparaitre toutes traces de viol, de plus il semble qu'un de ces "policiers" avait déjà eu des problèmes avec la justice.

  • cytom94
    cytom94     

    Pour le viol, c'est parole contre parole (entre policiers). C'est une affaire très grave, mais pour l'instant, la justice n'a pas tranché. Il y a des suspects, des mis en examens,...mais aucun coupable. En revanche, ce qui est déjà établi c'est que des policiers, d'une unité spécialisée, étaient ivres (avec des taux élevés), voire avec des traces de substances illicites, et qu'en plus ils font entrer une collègue étrangère dans les locaux de la PJ comme dans un moulin. Collègue étrangère qui semble avoir les mêmes penchants pour l'alcool et autres substances. J'espère que dans ces occasions, ils ne portent pas leurs armes... Sans même parler du viol (tant que la justice n'a pas jugé), ça donne une sacrée image de la police. A mettre en perspective avec les "leçons" faites aux automobilistes, délinquants routiers lorsqu'ils sont flashés à 92km/h au lieu de 90...

  • L Abbe
    L Abbe     

    Rien de surprenant dans cette affaire, comme dans tant d'autres.
    Au vu de leur comportement sous l'occupation, les policiers français ne peuvent avoir ni confiance, ... ni soutien.

  • Arthemis73
    Arthemis73     

    peut-on avoir le nom des policiers impliqués ?

  • Arthemis73
    Arthemis73     

    peut-on avoir le nom des policiers impliqués ?

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire