En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les remparts du château de Caen, hauts de 15 à 20 mètres.
 

En 2005, une jeune fille suicidaire avait échappé à la vigilance du personnel de l'hôpital psychiatrique de Caen et s'était jetée du haut des remparts du château de la ville. Après un premier jugement de 2011, qui avait conclu à la responsabilité de l'établissement, une deuxième décision du même tribunal administratif a annulé son indemnisation.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • observeur
    observeur     

    se suicider pour devenir infirme toute sa vie..

  • AMANITES
    AMANITES     

    AMANITES
    Apparemment il est préférable de donner une allocation d'handicapé à un djihadiste de retour d'Irak ou de Syrie

  • Google-116987298733610593450
    Google-116987298733610593450     

    L'etat se donne tout les droits , y compris celui de vie ou de mort !
    Je ne suis pas sur mais je pense que cela s'appel du totalitarisme .

Votre réponse
Postez un commentaire