En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Société générale ne réclame pas à jérôme kerviel le remboursement de 4,9 milliards d'euros
 

Par le biais d’un communiqué de la responsable de la communication de Société générale, la banque annonce qu’elle n'obligera pas Jérôme Kerviel à lui verser les 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts auxquels le tribunal correctionnel de Paris l’a condamné ce mardi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • gege60
    gege60     

    combien paiera CHIRAC???

    et Woerth???

    justice a 2 vitesses pourrie

  • yannti
    yannti     

    C'est la SocGé, débouclant les positions de Kerviel, qui a entraîné la perte de 4,9mds!

    ils on du se rattrapé depuis ...

  • Michel92310
    Michel92310     

    Il est injuste de vouloir faire payer 4.9 milliards d'€ à Kerviel alors qu'il n'a rien touché sur les gains précédents. La justice doit réformer son droit...

  • BINTZ
    BINTZ     

    Mais la Société Générale a quand même demandé réparation complète dans la procédure. C'est vrai qu'il faut demander plus pour avoir moins. Elle fait machine arrière car le ridicule est poussé à l'extrème par les juges qui ont suivi.
    Ne serait-ce pas de la provoc de leur part ? Et les gus qui devaient contrôler le garçon, ils dorment tranquilles ? Ils ont été sans doute licenciés en douce avec une bonne prime.

  • idées
    idées     

    Merci de ne pas confondre Travail à escroquerie

  • fatalite
    fatalite     

    non, la SG ne fait pas un geste gratuit, elle pense à ses arrières , en effet, elle sait qu'il ne pourra jamais payer, mais en plus en faisant ce geste elle veut gagner sur deux tableau, le 1er non négligeable, la fiscalisation en moins et la 2ème redorer son blason qui en à pris un coup. C'est bien essayer , mais ne soyons pas dupe

  • perdu d'avance
    perdu d'avance     

    on va croire tout ce cinema ! si il avait refusé ce verdicte non seulement il aurait eté ruiné mais la société général et tout ses actionnaires aussi. Et avec la crise actuel et l'etat de la france cela aurait eu des concequance dramatique que le gouvernement malgrés le versement de tout ses millions n'aurait pu empecher la declaration de faillite de la france. tout ça ce ne son que des arrangements pour sauver les apparences il n'est qu'un bouc emissaire malgrés ses erreurs.

  • gribouille380
    gribouille380     

    Entiérement daccord avec vous.On vois déjà des pratiques hallucinante,laisser passer ce genre de chose,c'est la porte ouverte à tout.

  • Heureka3006
    Heureka3006     

    Cette décision de "justice" pose un problème de façon générale à tous les salariés.
    En effet, désormais, tout employeur pourra attaquer chaque employé pour toutes les erreurs ou fautes qu'il aurait pu commettre dans l'exercice de ses fonctions et lui réclamer des dommages et intérêts sur ses propres deniers, quelque soit son salaire !
    Ainsi, deux exemples :
    -Si une femme de ménage tâche une tapisserie ou casse un tableau en le manipulant, leur remplacement pourra lui être décompté de sa paye. (Elle pourrait l'avoir fait exprès ...)
    -Si dans un atelier de fabrication des pièces sont mauvaises par suite d'une erreur de réglage, entraînant des rebuts et reports de délai importants, l'ouvrier à l'origine de l'erreur pourra aussi devoir en rembourser les conséquences. (On le paie pour faire un réglage parfait).
    Chacun pourra être touché demain par ce genre de décision parce que le niveau de responsabilité de la faute commise par le salarié n'est mesurable que par un technicien, replacée dans le véritable contexte de l'entreprise et non par les juges mais que par contre, le débours financier peut lui être parfaitement évalué !
    Le licenciement quasiment systématique du salarié fautif ne suffit plus : il lui faudra maintenant rendre son salaire et bien davantage.
    Et voici revenue une forme d'esclavage.
    Il suffira à l'employeur malhonnête d'imputer une faute à un salarié, à monter un dossier pour récupérer à minima tous les salaires qu'il lui a versé et ce en toute légalité.

  • juste
    juste     

    Par juste - le 06/10 à 13:08



    La vérité dérange? Merci de ne pas supprimer ce message de vérité
    Les copier coller d'autres articles de média ne sont pas autorisés Modération des Forums RMC
    Par nunch - le 06/10 à 18:38



    Solution
    Recopie l'article mais ne fais pas une copie collée
    Par juste - le 06/10 à 19:34



    Copier coller
    Pourtant vous avez bien a RMC des journalistes qui sont des copiés coller
    Par juste - le 06/10 à 19:43



    Copier coller
    Pourtant vous avez bien a RMC des journalistes qui sont des copier coller?
    Par juste - le 06/10 à 19:52




    Copier coller
    Il y a bien que les copies coller qui dérangent RMC qui ne sont pas autorisés par Modération des Forums RMC!
    Par juste - le 07/10 à 6:45



    RMC la radio où on ne peut pas dire la vérité
    Normale pour créer la polémique et monter les uns contre les autres, mais dieu merci il y a encore des médias qui font bien leur boulot d'information, alors chao RMC !

Votre réponse
Postez un commentaire