En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Julien Voinson a brisé la chaîne "Neknomination" en faveur d'une bonne action.
 

Un internaute a brisé la chaîne de beuverie de la "neknomination", en se filmant en train d'effectuer une bonne action. Objectif: lancer une chaîne non plus d'alcool mais de solidarité. Rencontre.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    le quart d'heure de célébrité pour tout un chacun. On y est. 1984 big brother, on y est .. la lune de J. Vernes, on y est... Et dire qu'il y en a encore qui traitent les poètes de fous...

  • Sienner
    Sienner     

    A ceux qui critiquent la mise en scène de la bonne action, comprenez qu'il s'agit d'une réaction à la mode de la neknomination. Ça n'a donc rien à voir avec un type qui veut se faire remarquer en faisant une bonne action, c'est un jeune homme intelligent qui essaie de lancer un contre mouvement en utilisant les mêmes principes et sur le même terrain que la neknomination qui a déjà causé la mort de plusieurs ados.
    Maintenant, on peut en effet discuter de ce besoin pathologique des générations y et z de se filmer et diffuser cela sur les réseaux sociaux, y compris quand ce sont des actions qui leur font du tort ensuite (par chance, il y a beaucoup d'abrutis qui se filment en train de commettre des délits, ça pourrait aider à les mettre en taule si la justice décidait de punir les délinquants)

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'était confidentiel/privé, et d'une certaine façon encadré avec la présence de plusieurs générations, dont les vieux qui savaient en principe quand s'arrêter et des jeunes qui, très tôt, avaient des responsabilités. Aujourd'hui il y a un clivage important de génération et des jeunes très influençables, sous l'influence de meneurs qui n'ont eu pour seule responsabilité, à leur age, que de faire des c*nneries (ou du moins les faire faire aux autres).

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Si j'ai bien compris le type souffre d'une sorte d'addiction à la mise en scène sur réseaux sociaux ? Non parce que s'il ne veut pas que son frère le voit picoler dans une vidéo sur FB, soit il picole pas, soit il poste pas la vidéo sur FB. Non parce qu'à un moment, quitte à ne pas être aussi c*n que les autres on peut aller jusqu'au bout du raisonnement. Mais bon quelque par c'est un truc positif parce que le troupeau de mouton va peut être trouver un nouveau mouton alpha à suivre ...

  • Bitonio
    Bitonio     

    à Bene06, les beuveries ont toujours existé, les anciens honnêtes vous le dirons... sauf qu'a l'époque c’était au vin la gnôle et les alcools locaux. bon c'est vrai c'était pas filmé...

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    faire du bien ne fait pas de bruit faire du bruit ne fait pas de bien... C'est ahurissant ce besoin de pseudo-reconnaissance sociale au travers de ces réseaux !! On marche sur la tête. Enfin..; si le bénéfice de ces "actions désintéressées" est l'entraide et une claque dans la gueule aux réseaux de poivrots, pourquoi pas.... Mais c'est symptomatique d'une époque déboussolée, ce besoin planétaire d'exister virtuellement.

  • Bene06
    Bene06     

    Bravo à ces jeunes! Que du positif! C'est sûr que ça change des beuveries!

Votre réponse
Postez un commentaire