En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Charlotte Gal (ici en juin 2001) montre une photo de son père déporté vers les camps d'extermination nazis par la SNCF.
 

Une enquête menée dans 31 pays et présentée mercredi soir à Paris, souligne les disparités importantes des connaissances des jeunes sur la Shoah. En France, seul un jeune sur deux estime avoir des connaissances approfondies de l'extermination des juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • kiki5962
    kiki5962     

    À la maison dans mon jeune temps nous n'avions qu'une seule chaîne et peu de programme sur l'histoire.C'était nos parents,grands-parents,oncles et tantes qui nous informaient.À notre tour de rendre l'ascenseur et nos jeunes sont conscients et intéressés contrairement à l'étiquette que l'on voudrait leur coller.

  • Zigzag
    Zigzag     

    Parce qu'ils ne regardent pas Arte.

    CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum      (réponse à Zigzag)

    ou la chaîne histoire ----24h/24

  • Zero de conduite
    Zero de conduite     

    "Connaissance approfondie" ça ne veut rien dire. Pour moi une connaissance approfondie ça veut dire quelqu’un qui a passé un doctorat sur la question en y travaillant des années, pas 4 heures de cours à l’école et une projection de "Nuit et brouillard". Je doute que 20% de japonnais ait une connaissance même superficielle de ce massacre.

Votre réponse
Postez un commentaire