En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un rapport de servier sur le mediator en soulevait les risques en 2009
 

Un rapport commandé par le laboratoire Servier lui-même, fabricant du Mediator, a établi en octobre 2009 un lien entre le médicament et un danger de mort potentiel. Pourtant, le laboratoire n'a pris aucune mesure.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • NEYPI
    NEYPI     

    MA FILLE A PRIS DU MEDIATOR DE 2008 A 2009. ELLE EST "TOMBEE"ENCEINTE EN DEBUT D ANNEE 2010. ELLE A ARRETE LA PRISE DU MEDIATOR. EN DECEMBRE 2011 : les médecins détectent chez ma petite fille une double fuite mitrale dont une niveau 3/4 ? et qui doit être opérée obligatoirement. Actuellement notre petite puce reçoit un "traitement" (j'espère sans trop d'effet secontaires) Le cadiologue ne sait pas affirmer s'il s'agit d'un effet secondaire du Mediatoir . Il reste cependant très réservé... Que faire ????? Sommes desespérés...Merci

  • josi59
    josi59     

    je suis diabetqie de tipe 2 je suis devenue ansmatuqe hipertention jusqua 20 jait mon vantriqule gauche avec une hipertrophiieje doit passe une eco le 4 fevrie je ne c est se que lon va me dire je ne cest plus monte les escalier je suis trop esoufler jait ptri pendant quelque anne mediator pour mon diabette et isomeride pour moi migrire impeut voila le resulta jait 53 ans et deux enfants achrge enplus je suis toujour fatigue quelque foi je ne vous cahe pas jennait mar de la vie jait maime encort d hautre probleme de sante la nuit je ne dort pas pasque jait l appene du someille

  • Action44
    Action44     

    Notre mère, décédée à ce jour a pris de l'ISOMERIDE (je crois de 64 ans en 1985 à 88 ans en 2009). On a découvert qu'elle avait du diabète et parfois, lorsque je lui téléphonait, elle avait peur car son coeur s'emballait. Comme j'étais à 440 kms d'elle je n'ai été au courant qu'en janvier 2009 (date où je suis venue pour sa visite en gériatrie).
    Je connais la profession de visiteur médical car j'en ai cotoyé de près pour les laboratoires * : pas des starlettes à l'époque mais bien rémunérées avec un chiffre d'affaires à réaliser. Les laboratoires gagnaient tellement d'argent, qu'ils offraient des voyages aux médecins tous les ans. Pas les moindres : Bali, la Thaïlande, le Brésil etc.. Je les ai d'ailleurs accompagnés en 1977/78 etc .. Pour autant me conseillerez-vous d'engager une procédure juridique regroupée avec d'autres patients ? (victimes de ces actes médicaux) non adaptés pour les patients décédés. Quant au locabiotal j'en ai pris aussi il y a quelques années. Cela nous fait à présent vraiment peur de prendre des médicaments (même prescrits par les médecins) qui n'en connaisent pas la composition. Tout cela pour enrichir avec les "tiroirs-caisses que nous sommes devenus" une "poignée de privilégiés nantis protégés et haut placés" !!! Enfin ce soir il y aura une émission avec Yves Calvi à la télé. Peut-être nous instruira-t-elle sur ces sujets alarmants ! pour les patients lambdas et désinformés que nous sommes ...

  • *Liberté*
    *Liberté*     

    2 CANCERS qui rongent l'industrie pharmaceutique et les politiques!! Dire que c'est la bachelot qui va s'occuper de la "dépendance" après son succès contre la "pandémie pharmaceutique" du H1N1, nul doute que les "pharmavicieux" et les assurances privées vont y trouver leur compte. Ces assurances privées qui sont le cancer qui va TUER LA SECURITE SOCIALE tout comme la dernière réforme des retraites va TUER le système dit "par répartition" au profit du système par capitalisation, c'est guillaume sarko qui se frotte les mains!!! C'est drôle ce silence assourdissant des médias sur ces sujets ?!?!

  • tangoleotte
    tangoleotte     

    il faut impérativement faire rendre à Servier sa légion d'honneur donnée par notre cher petit nicolas avec force séance de lèche, ah le grand entrepreneur, la gloire de la Fran,ce disait le petit nicolas en parlant du beau, du grand Servier ! une HONTE !

  • Le radioteur
    Le radioteur     

    On parle beaucoup du scandale du Mediator, à base de BENFLUOREX, et de la responsabilité du laboratoire Servier en la matière. Mais on oublie de parler des deux médicaments génériques, identiques au Mediator, et mis en circulation, tenez-vous bien, en octobre 2009, par les laboratoires Mylan et Qualimed.
    Comment expliquer, en effet, que les deux génériques aient pu être commercialisés alors que les doutes les plus sérieux pesaient sur la molécule Benfluorex et que, finalement, leur mise sur le marché ait été interrompue moins d'un mois plus tard, le 25 novembre 2009 exactement, lorsque l'AFSSAPS suspendait officiellement les spécialités contenant le Benfluorex ?
    Quelques dates repères sont à souligner. Le Mediator a été commercialisé en 1976. 14 ans plus tard, en 1990, l'AFSSAPS active sa surveillance du Mediator suite aux constatations du rôle nocif pour les valves cardiaques joué par la molécule principale de ce médicament, le benfluorex. En 2003, l'Espagne et l'Italie arrêtent la commercialisation du Mediator, mais pas la France. En 2006, le Pr Montastruc révèle un cas de valvulopathie consécutif probablement à la prise du Mediator. En 2008, le Dr Irène Frachon, qui est pneumologue au CHU de Brest (et non cardiologue comme dit, par erreur, dans l'émission "Les Grandes Gueules" du 6.01.2011) observe une double insuffisance aortique et mitrale chez une patiente diabétique traitée au Mediator et qui n'avait aucune anomalie cardiaque lors d'une échographie effectuée en 2000. En mars 2009, 6 cas de valvulopathie consécutive à la prise de Mediator sont révélés par le Centre national de référence des hypertensions artérielles pulmonaires (HTAP). Une étude clinique REGULATE, réalisée sur 850 patients prenant dn Mediator pendant 52 semaines est lancée et le CHU de Brest, sous l'implulsion du Dr Irène Frachon, rend ses conclusions d'une étude menée sur plus de 600 patients sous Benfluorex depuis 2003. Les anomalies cardiauqes inexpliquées concernent au moins 30 cas. Et fin novembre 2009, le Mediator ainsi que les deux génériques apparus moins d'un mois auparavant, sont retirés de la vente en pharmacie.

  • Gtoutcompris
    Gtoutcompris     

    G bien entendu, il n'y a que 3 mort imputable au médiator! C vrai 3 vies C pas chere payé pour faire du profit...

  • greg83136
    greg83136     

    Je suis un ancien visiteur médical, j'ai écris plusieurs fois à RMC pour me proposé de passer à l'antenne et expliquer le fonctionnement de la visite médical...mais pas de réponse. Rien à voir avec de jolies visiteuses médicale comme je l'ai lu plus bas, c'est beaucoup plus compliqué que ça. Le médiator est grosso-merdo une forme lévogire ou dextrogire ( pour ceux qui ont fait un peu de chimie ) de l'isoméride qui est un autre produit de chez servier. L'isoméride a été retiré du marché car trop dangereux et là...servier sort le médiator !!! Qui est à peu de choses près identique à l'isoméride ! Donc, que ce soit l'affssaps ou servier, ils étaient déjà tous au courant du danger potentiel. Quant aux médecins...en toute objectivité, c'est très difficile de s'avancer sur leur responsabilité, les méthodes des visiteurs servier étant très particulière sur le terrain. D'ailleurs, tout le monde a un jour pris du locabiotal ( produit servier également ) et je mets au défi les médecins de m'expliquer à quoi ce produit sert exactement. J'ai assisté chez un médecin généraliste à une explication du locabiotal par un visiteur servier et j'en suis resté sur le cul !!! Mais il y aurait encore bien plus à dire sur les pratiques pharmaceutique...

  • jesuismalade
    jesuismalade     

    Les médecins ont également une part de responsabilité dans ce scandale. En effet, qui les informe des nouveaux médicaments mis en vente sur le marché ? ce sont les visiteuses médicales rattachés et payées par le laboratoire. Et bien souvent ce sont de jolies filles, qui peuvent user de leur charme (sourire, gentillesse...), pour convaincre les médecins de prescrire ce médicament. Voila comment des médicaments dangereux pour la santé peuvent être en circulation.

  • titi64
    titi64     

    Servier n'etait pas le seul à connaitre les risques; Un industriel quel qu'il soit connait les tennants et les aboutissants de ce qu'il crée et fabrique;
    Les toubibs par contre lorsqu'ils prescrivaient ce medicament de facon détourné comme par exemple pour faire plaisir à leur patient, pour leur faire croire que c'etait efficace pour un régime alors que ca vocation premiere etait autre ne sont ils pas coupables ? On va s'en prendre au fabriquant mais pas au revendeur ? alors que toute la chaine etait informée depuis lomgtemps des risque. Un toubib c'est juste un revendeur motivé par le chiffre d'affaire qu'il engendre à son fournisseur ? Sinon pourquoi prescrire un produit dangereux dans une demarche uniquement commerciale ? Alors on va trouver UN bouc emissaire car c'est plus facile que de s'attaquer au lobbie des medecins, des pharmacie ect etc etc . Comme d'hab on tappe sur la partie visible de l'iceberg en protegeant la partie caché.

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire