En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La façade de la maison d'arrêt de Sequedin, près de Lille, dans le Nord
 

Il avait affirmé jeudi à "La Voix du Nord" qu'il s'était promené la veille dans le centre de Lille avec son frère, évadé depuis mardi de la prison de Sequedin.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • affolant
    affolant     

    Nicolas77: tu ne sais pas de quoi tu parles, ne dis pas n'importe quoi!

  • Nicolas77
    Nicolas77     

    Faut pas oublier ce n est pas une evasion d une prison mais un laxisme des policiers qui etait a l exterieur de la prison comment ne pas pouvoir reprendre un homme qui s enfuit menottes aux poignets par contre pour avoir rouler a 96 khm au lieu de 90 on mis quelques secondes a m attrapper . On marche sur la tete en france ...

  • REQUIN
    REQUIN     

    il faut surtout bien vérifier s 'il n ' a pas mis dans ces orifices des boulettes de drogues et son parcours a l 'exterieur et le rôle du frère.

  • berard
    berard     

    C'est une provocation ;le frère veut veut faire le malin vis à vis des autorités; l'évadé doit être dans un trou de rat; il se fera coincé et fera 5 ans de plus; on ne va surtout pas le plaindre. !

  • Comme ca en passant
    Comme ca en passant     

    de l'impunité ordinaire


    Nous apprenions il y a quelques jours l’évasion d’un dealer du Nord-Pas-de-Calais de la prison de Sequedin où il purgeait sa peine.

    La situation était déjà tristement ironique dans la mesure où cette prison avait connu une autre évasion il y a quelques mois, celle de Redoine Faïd, figure du grand banditisme. Le gouvernement promettait alors de grandes mesures et des actes pour mieux sécuriser nos prisons et empêcher que cela se reproduise. Avec le succès qu’on connaît.

    Comme le dit l’adage : là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir. Cela n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd puisque la Voix du Nord retranscrivait hier dans ses colonnes l’interview du grand-frère de l’évadé de cette semaine. On y apprend que celui-ci avait décidé de prendre des congés et qu’ils se sont vus, l’air de rien, sur Lille pour se balader. Fort heureusement ils n’ont pas poussé le vice jusqu’à se faire un bon resto : «on n’a pas mangé, comme c’est le Ramadan… » Nous sommes heureux de voir qu’il reste de bons croyants dans ce pays pour s’astreindre à une certaine morale.

    Aussi risible, grotesque et agaçante que cette situation ubuesque puisse paraître, elle n’a rien d’étonnant : tout a été fait pour que le sentiment d’impunité, dans lequel les criminels et délinquants de ce pays (bien que souvent importés) se vautrent, s’amplifie. Leurs victimes, elles, n'ont plus qu'à s'enfermer, pas question de profiter du soleil !

  • Toa Thien
    Toa Thien     

    Pas trop tôt , j'ai écrit antérieurement :Toa Thien, le 19 juillet 2013 à 15h58

    Il est fort regrettable que l'on ne puisse coincer le frangin pour non dénonciation de malfaiteur (CP434-1) mais si nos magistrats veulent bien s'en donner la peine il y a surement une petite "complicité d'évasion" qui pourrait tenir la coup en cherchant bien !!!....ils ont bien réussi à trouver l’inénarrable "abus de faiblesse sur une vieille dame " et plein d'autres qualifications du même tonneau... alors au boulot!!!! "allons , c'est un cas extrême"

Votre réponse
Postez un commentaire