En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • maylissa
    maylissa     

    Oui c'est certain. Et moi qui cherche à m'installer, je connais le soucis. Mais n'empêche qu'un SAS .. serait quand même vachement bien. Bon, ok, ça ne sauve pas de tout mais ya très peu de chance qu'un mec armé se pointe à la porte aussi facilement.

  • maylissa
    maylissa     

    Qu'ils demandent l'installation de SAS bon sang. Que fait donc ce fichu syndicat des bijoutiers ???

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Je suis déçu, aucun malfaisant n'a été abattu ...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    1/ Les sites de e-commerce ont des entrepôts, 2/ au prix des loyers commerciaux, s'ils ont des boutiques, des enseignes, brefs s'ils mettent tant d'argent pour aller chercher la clientèle, je pense que c'est pas juste pour le kiff de se faire braquer.

  • VAE      VICTIS
    VAE VICTIS     

    Merci Hollande Ayrault Valls et surtout Taubira "the black witch" !!!

  • charlesquinattendplus
    charlesquinattendplus     

    http://imageshack.us/a/img819/2770/ufan.jpg

  • maylissa
    maylissa     

    Pas mal cette idée. Faut admettre que ça a l'air facile de braquer les bijouteries .. .

  • BleuBlancRouge
    BleuBlancRouge     

    Ces deux là n'ont pas dû Laker la page de soutien au bijoutier de Nice !!! Ils ne savent peut être même pas qu'un braqueur à la noix c'est fait buter, les pauvres.

  • berard
    berard     

    Finalement ,la solution pour les bijoutiers serait de vendre sur catalogue et photos ;et avec des modèles factices ;

  • sako27
    sako27     

    rien ne sert de les arrêter car notre chère Mme Taubira les feras remettre en liberté

Votre réponse
Postez un commentaire