En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
SÉCURISATION ACCRUE À KIDAL APRÈS LA MORT DE JOURNALISTES AU MALI
 

PARIS (Reuters) - La France va accroître les mesures de sécurité autour de la ville malienne de Kidal après l'assassinat de deux journalistes et...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • rasbol 33
    rasbol 33     

    MON PAUVRE LAURENT ,PARLES NOUS PLUTOT DE TON CHER FISTON ET DE SON APPT A 8000000 EUROS SANS SALAIRE DECLARE ?

  • pat8457
    pat8457     

    dommage pour eux,mais il ne fallait pas s'exposer,ces pays sont en guerre il ne respecte rien ni personne.

  • Nervi
    Nervi     

    On aurait préféré que Fabius y pense avant !

  • 109600
    109600     

    La formule, tirée d’un rapport parlementaire, fait mouche : « En 2015 le “cœur projetable” de l’armée de terre se situera à 70 000 hommes, c’est-à-dire moins que le nombre de places dans le Stade de France » (80 000 places). Tu envois nos hommes à l'abattoir François et pour de longues années. De plus on a pas vu un seul Malien de France partir pour participer à la défense de leur pays.

  • 109600
    109600     

    5 militaires tués, 2 journalistes assassinés, des centaines de millions d'euros dépensés et le PS solidaire avec le Président. Tous coupables et responsables.

  • MENUSBOIS
    MENUSBOIS     

    On a rien à foutre la bas .......voilà le résultat de la gueguère à Hollande et ce n'est pas fini.
    Habitant proche d'un camp militaire, j'ai vu des militaires s'entrainant au tir en vue de leur départ prochain pour le Mali. (renseignement pris auprès d'un militaire sur place qui me l'à confirmé ).
    Et on nous dit que nos troupes vont être rapatriées ! En fait nous sommes pris dans un engrenage d'où on ne sais comment se dépêtrer.

Votre réponse
Postez un commentaire