En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Sanofi vise 900 réductions de postes en france à l'horizon 2015
 

PARIS (Reuters) - Sanofi annonce mardi qu'il vise la réduction d'environ 900 postes en France à l'horizon 2015, sur la base du volontariat, dans...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • marcello001
    marcello001     

    en d'autres temps on aurait pu avoir ce type de pression sur des industries pareilles. aujourd'hui,avec la "mondialisation" que nous avons voulu en croyant que nous allions nous ouvrir le marché chinois, de telles mesures de pression ou retorsion ne feront que fuir les potentiels autres investisseurs. on s'est mis dans un piège terrible. les centres de recherche et développement peuvent très vite êtres délocalisés en Irlande, en suisse etc... la fabrication alors j'en parle même pas même l'Egypte et l'inde ont des capacités de production extraordinaires. personnellement je ne vois pas de solution pour sortir de ce piège dans lequel on s'est mis tout seuls. j'ose ésperer un retour du rôle du politique sur l'économique au niveau mondial mais j'ai bien peur que ce n'est qu'un voeu pieux

  • dilmoun
    dilmoun     

    et combien les actionnaires et les banques ont-ils engrangé en PLUS?
    j'achète pas de médicaments, mais là je vais encourager au boycott de ces vampires.

  • IXU64
    IXU64     

    c 'est mal parti pour le redressement du chomage ...pourtant FH l' a promis sur TF1 (et lors des elections)
    HA BON ... on me dit que FH est un menteur , incompétent
    Ben ZUt alors

  • CHAGA
    CHAGA     

    Si, il faut rester mesurer sur des dossiers comme Peugeot qui perd de l'argent, attentif sur des dossier comme Mittal dans le contexte de crise mondial, le gouvernent doit réagir à ce plan. Certes les activités pharmaceutiques sont cycliques et Sanofi va nous faire le coût et pleurer sur un futur moins couvert d'or. Certes on ne peut pas appliquer une règle automatique de blocage des licenciements mais là Sanofi va très bien. Aussi, il faut taper du poing sur la table face à ce type de comportement spéculatifs. Il faut surtaxer « quasiment sans limites » les licenciements des (grosses) entreprises qui se comportent ainsi d'autant plus que là, nous avons les moyens d'agir. Nous finançons les laboratoires par la sécurité sociale. Sanofi a reçu des aides de l'Etat. Il faut cumuler des mesures de rétorsion. Première mesure face au capitalisme fou, l'Etat doit s'inviter pour l'euro symbolique dans le capital à hauteur du coût que va (nous) coûté à l'entreprise France, ces licenciements et il faut qu'une loi « spolie » l'entreprise de ses sites de production ou de recherche à l'obligeant à les revendre à une autre entreprise (Promesse de campagne du candidat Hollande) avec une forte décote et à défaut (pire) que l'état les récupère à l'euro symbolique tous les sites pour les réindustrialiser où les utiliser pour des logements. Et, si les sites sont réutiliser en parti pour des logements, Sanofi, doit payer une partie des travaux y compris d'équipement en réseau routier (transport en commun) pour les désenclaver... Chaque emploi détruit dans une entreprise pareil avec 8,5 milliard de bénéfice, doit lui coûter plusieurs années de salaire et de retraite des employés qui vont être licenciés. Il est rare que je demande sur les forum des mesures qui ne soient pas modérés, mais Sanofi dépasse les bornes et il faut le (lui) faire savoir.

Votre réponse
Postez un commentaire