En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Salaires: les inégalités hommes-femmes seront sanctionnées

Mis à jour le
Najat Vallaud-Belkacem a annoncé des sanctions, "dans les six mois", pour les entreprises qui ne remédient pas efficacement aux inégalités salariales hommes/femmes.
 

Les entreprises qui ne luttent pas contre les différences de revenus entre hommes et femmes seront bientôt sanctionnées, annonce Najat Vallaud-Belkacem, dans une interview au "Parisien", vendredi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • Papichou
    Papichou     

    la Ministre du grand n'importe quoi !!!! elle baratine des archétypes ... bref. Il faut surtout reconnaître aux femmes leur statut de mère et peut-être que la société ira mieux. Quoi de plus important que la mère pour un enfant !!!! Mais ça lui échappe, elle fait carrière.

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    aaaaaaah ! ENFIN ! j'ai failli partir vivre en Norvège ou en Islande ! Quoique..........pourquoi pas !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    D'un point de vue égalitariste extrémiste (genre Belkacem) : elles sont autant droit à des aides que les autres, ou autrement dit "elles se déme*dent". D'un point de vue "les femmes ont des spécificités qui entrainent des problèmes particuliers qu'il faut prendre en compte", on peut les aider. Question de logique, de bon sens, d'honnêteté.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ouais, on les entend plus beaucoup d'ailleurs ;)

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Vous le dites vous même : les primes. "cherchez l'erreur. " c'est un problème global d'orientation et de RH. En France on a de règles de RH stupides, des réactions de RH stupides, quand ce ne sont pas les RH qui sont stupides. Mais c'est un problème global qu'il faut étudier d'une façon générale, pas sous l'angle de la maternité ou de la différence hommes/femmes.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Il vaudrait mieux prendre en considération leur situation plutôt que d'affirmer aveuglément qu'on est égaux.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Il y a des grilles de salaire dans toutes les activités salariées en France. Payer au dessus de la grille est à la discrétion absolue de l'employeur, en fonction du rapport qu'il entretien avec le salarié, de ses performances et surtout du contexte économiques. Je passerai outre le glorieux contexte économique vers où nous dirige le président et le gouvernement actuel. Restent les rapports et les performances. En admettant qu'on puisse parler de performances égales, en omettant sciemment que ce sont les hommes qui, dans l'immense majorité des cas, s'occupent des livraisons, des petits dépannages, et donc créent un besoin (et qui dit besoin dit €€€), reste encore la question du rapport. Le rapport avec un employeur peut reposer sur des tas de choses. D'une manière globale c'est intuitu personae (vous avez qu'à chercher :p). Mais ça repose aussi sur la confiance de stabilité et d'investissement. Un patron sait qu'un homme est plus recherché, pourra plus facilement rester tard le soir, ne partira pas en congé maternité, etc ... Ca ce sont des faits. C'est pas le merveilleux monde de la théorie socialiste, c'est la réalité. Tout ceci fait que les entreprises ont besoin d'hommes et les paient en conséquence. Et ça ne pose pas de problème social tant qu'on reste dans un cadre familial traditionnel homme+femme. Que le gouvernement s'occupe donc du chômage et arrête de vouloir réinventer la norme familiale, pour empêtrer le peuple français toujours plus loin dans la spirales ruineuse de leurs fantasmes.

  • boubou
    boubou     

    l'écart est historique : les femmes en fin de carrière aujourd'hui ont commencé plus tard (ou mi-temps) pour s'occuper des enfants donc moins d'ancienneté et moins d'expérience : écart tout à fait justifié. C'est la "nouvelle génération" où les pères prennent aussi l'éducation en charge qui réduira les différences et ils n'imposeront pas des salaires identiques à leurs homologues qui ont travaillé sans jamais s'arrêter. il ne faut pas vouloir tous les avantages il y a des choix à faire....

  • gunjack
    gunjack     

    Grâce a rtl j'ai une partie de la réponse, on nous enfume :
    Femmes cadres et hommes cadres "ne suivent pas les mêmes filières de formation, n'occupent pas les mêmes postes et n'ont pas les mêmes niveaux de responsabilités", poursuit l'Association. En moyenne plus jeunes et plus diplômées, les femmes cadres sont issues de filières de formation "moins rémunératrices", telles l'université, tandis que les hommes sortent plus souvent d'écoles d'ingénieurs ou de commerce.

  • gunjack
    gunjack     

    Je me demande où ils trouvent ces écarts dans le public car la grille salariale est unique, faudrait expliquer comment il peut y avoir un écart sacnhant que la femme en maternité ne perd rien, cela lui permet même de partir avant les hommes, ceci dit c'est mérité. Dans certaines entreprises privés et je parle en connaissance de cause, les femmes en maternité touchent la prime maximum tandis que celles qui bossent ne l'atteignent pas, cherchez l'erreur.

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire