En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le collège Robert Surcouf, à Saint-Malo, doit fermer à la rentrée 2017.
 

La police est intervenue jeudi matin au collège Surcouf à Saint-Malo pour évacuer l'entrée occupée par des élèves, des parents et des enseignants mobilisés contre la fermeture de l'établissement prévue en 2017.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • OrtographyManiac
    OrtographyManiac     

    "La mairie de Saint-Malo, a elle de son côté, demander des précisions", c'est "demandé" et pas "demander".

  • solitaire
    solitaire     

    qu'ils ne ce plaignent plus les poulets, parce que je n'est plus de gentillesse pour eux a partir de maintenant,pauvre petits banbins,ils ne faisait rien de mal

  • Loulou2f
    Loulou2f      

    Pourquoi blamer chaque fois la police. La plupart ont des enfants et cela ne doit pas les "amuser" d'intervenir contre eux. Nous devrions au contraire mettre en avant leur sens du devoir qui fait qu'ils obéissent aux ordres de la République. Certes certains devraient manier avec plus de discernement leur matraque et leur bombe de gaz lacrymogène. Non, pour moi, ce sont les responsables civils (politiques, gouvernement, responsables divers) qui devraient apprendre à utiliser la force avec discernement. Moi je dis "touche pas à ma police", le terme "police" englobant tous les services chargés de notre sécurité (police, gendarmes, douane, pompier, etc.....)

  • deuxc
    deuxc     

    Admirons le sang froid de la police qui n'a pas ouvert le feu sur les enfants...11 blessés quand même.

    MEROU
    MEROU      (réponse à deuxc)

    Je suis persuadé que certains pensaient déjà à envoyer l'armée

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Après deux heures de blocage, vers 10 heures, les autorités ont donné l'ordre d'évacuer.
    Quand il s'agit d'ordonner de défoncer les casseurs gauchos, on prend plus de pincettes qu'avec des parents et leurs enfants.

    deuxc
    deuxc      (réponse à Boz Ramboz)

    Oui, c'est plus risqué. Les "forces" de l'ordre mange leur pain blanc...

    MEROU
    MEROU      (réponse à deuxc)

    Il est certain que taper sur des enfants, des mères de familles et des retraités qui accompagnent leurs enfants et petits enfants à l'école représente moins de risques que d'aller nettoyer les banlieues.

Votre réponse
Postez un commentaire