En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un bâtiment de l'Université de Bordeaux a été saccagé avec avec des inscriptions extrémistes - Jeudi 10 mars 2016
 

Une partie des locaux de l'Université de Bordeaux ont été saccagés dans la nuit de mercredi à jeudi. Les dégradations ont entraîné la suspension des cours pour la journée.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • pistache33
    pistache33     

    J'espère que les auteurs seront retrouvés et qu'ils payeront les frais de réparation de leur connerie. Ce n'est pas aux contribuables Bordelais de payer la note ca non y en a marre de ces vauriens.

  • Mirella de Savoie
    Mirella de Savoie     

    Voici le témoignage d'un étudiant qui était présent lors de ces faits .

    L3 psyco

    Il y a plusieurs faits inexacts dans ce reportage. Je peux en témoigner, j'étais dans l'amphithéâtre lorsque celui ci fut pris d'assaut par les manifestants et les syndicats. Premièrement, ce n'est pas qu'une Université de sociologie, mais aussi de psychologie et de psychomotricité. En l’occurrence, c'est un cours de psychologie qui était dispensé dans l'amphithéâtre ayant subit l'assaut des manifestants et des syndicats vers 16h30, mercredi 9 mars. Le bâtiment pris d'assaut contenait aussi l'école de psychomotricité à ce moment là.

    Les étudiants qui assistaient, alors, au cours de psychologie (3ème année), dont je fais parti, se sont vu pris d'assaut, sans qu'on nous demande notre avis, sans qu'on écoute nos protestations contre cette intervention scandaleuse dans note cours. Les étudiants de psychologie ont été poussé à quitter leur amphithéâtre, leur cours, leur université par les SYNDICATS et les manifestants. Il est trop facile d'accuser des casseurs: messieurs les syndicats, fallait pas les inviter à envahir une Université. Vous êtes les manifestants de la honte. Vous avez bafoué les droits d'étudiants et de profs qui, à l'origine, soutiennent la contestation contre la loi Travail.


    Répondre

    Partager ›

    Photo d'avatar
    Etudiante en psychomotricité L3 psycho • il y a 2 heures

    Je confirme, qu'il y a beaucoup d'erreur. Je suis étudiante en Psychomotricité et notre école a été totalement saccagé, elle est situé à Broca, il y en a pour le moment pour 60 000 euros de dégats. Vous pouvez voir quelques dégats dans les photos précédentes. Nous avons tous été choqué de l'état de notre école en arrivant ce matin. Notre formation est interrompue, et notre avenir compromis. Manifestez oui ! c'est un droit. Mais vous bafouez nos droits et notre travail en brisant et mettant en péril nos avenirs et notre profession.

Votre réponse
Postez un commentaire