En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
10 personnes appartenant à la mouvance « ultragauchiste » sont soupçonnées d’être à l’origine des sabotages qui ont touché la SNCF.
 

Après les 4 attaques simultanées contre la SNCF ce week-end, se pose la question des mouvances de ce que la police appelle « l'ultra-gauche autonome ». Décryptage.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • QFSQDSO
    QFSQDSO     

    lisez "l'homme révolté" de l'autre camus. Un camus bien plus intéressant.

  • D.S.
    D.S.     

    Juste une question... Et si les autres pays décidaient d'appliquer vos idées, que diriez-vous? Si les criminels de tous pays venaient en France purger leur peine, vous seriez heureux? Non? Alors réfléchissez un instant avant de poster de telles horreurs...

  • youri
    youri     

    Ces braves gens ne souhaitent pas intégrer le "corps social", et bien le corps social peut tout aussi bien les rejeter. C'est dans l'ordre naturel des choses.
    Qu'on saisisse leurs propriétés, qu'on leur supprime la nationalité française et qu'on les expulse dans le pays de leur choix, pourvu que ledit pays veuille bien hériter de ces nouveaux greffons.
    Pour le reste, à la question pourquoi les forces de l'ordre n'ont-elles rien fait pour empécher de tels agissement ?
    La réponse est : Ils n'avaient encore rien fait et il n'est pas interdit de "comploter" en France.
    Bonne réflexion à tous...

  • Pietro
    Pietro     

    ça tombe a pic pour "MAM"au moment ou elle sort des énormités au sujet des poursuites en banlieue.
    quelle efficacité pour trouver les coupables,
    nous prendrait on pour des gogos?

  • Manuel10
    Manuel10     

    Des désoeuvrés, plutôt.

  • Marchal
    Marchal     

    Ce sont sûrement des gens à qui on ne donne jamais la parole. Comme ce groupe politico-sectaire en manque de reconnaissance

Votre réponse
Postez un commentaire