En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les enfants sont plus stressés quand la semaine d'école est condensée sur quatre jours, selon les experts.
 

La colère des enseignants et la réforme des rythmes scolaires sont devenus illisibles tant le débat traîne en longueur. BFMTV.com fait le point sur la situation.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • BrunoMartin
    BrunoMartin     

    Tu as raison Sonia. Les médias oublient beaucoup de choses. Ils semblent surtout lire les éléments de langage venant du ministère. Ils oublient que la plupart des enseignants du premier degré sont pour un vrai, réelle et totale refondation. Pourquoi remplacer en quatre ans le samedi matin par le mercredi? Pourquoi ne pas raccourcir les vacances d'été comme cela se pratiquait déjà pour les école à 4 jours avant 2008? Et pourquoi ne jamais en parler? Pourquoi les journaliste, pourtant si friand de ce procédé, ne font pas d'immersion de 6 ou 7 semaines en école primaire (sans caméra)? Pourquoi dans une ville "expérimentale" , Nevers pour ne pas la nommer y a-t-il une propagande claironnant que tout se passe très bien parallèlement à un étouffoir qui est mis sur ceux qui posent des questions ou qui partagent un avis un peu différent? Aucun débat contradictoire, des rapports complètement faussés, des mensonges proférés sans honte de la part d'élus ou de la hiérarchie de l'éducation nationale. Les journalistes devraient aussi être interpellé par tout cela. Ce n'est pas tant la refondation qui est remise en cause, c'est la forme et la tournure qu'elle a prise. Pourtant, il me semble que si grande réforme il doit y avoir, et je pense qu'avec Peillon, il peut y avoir, elle ne peut pas se faire contre ou même sans les instits. Et ce ne sont pas 400€ de prime hypothétique (30€/mois) qui les feront taire. Par contre ce que j'entends de plus en plus c'est qu'ils ne se sente de moins en moins attiré par le vote socialiste proportionnellement au mépris qu'ils ressente de la part de ce parti. Derniers arguments, puisque Peillon mets 400€ sur le tapis, et que l'on veut comparer la situation de l'école Française avec d'autres systèmes européens, que l'on compare le nombre d'élèves par classe, les salaires et le nombre d'heure annuelle et l'autonomie face à la hiérarchie, entre autre.

  • Sonia L
    Sonia L     

    On oublie toujours de préciser, dans les médias, qu'avant la réforme Darcos, la 9e demi-journée était :
    - vraiment en plus, puisque les horaires des autres jours de la semaine restaient inchangés ;
    - le samedi, le plus souvent, ce qui laissait une coupure à toute le monde le mercredi (repos, consultations médicales, stages et préparations pour les profs...)

  • claranne
    claranne     

    vrai, mais hélas, ils ne réduiront pas leurs frais, ils augmenteront les impôts...

  • gianni24
    gianni24     

    une demie journee de plus par semaine cela est de trop pour les profs et les maires feront moins de gueuletons s'ils doivent mettre plus d'argent poue les enfants.

Votre réponse
Postez un commentaire