En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Comme pour les écoles publiques, les établissements privés choisissant d'appliquer la réforme dès 2013 bénéficieront du fonds d'amorçage prévu par l'Etat..
 

Pour les écoles publiques, le passage à la semaine de quatre jours et demi se fera soit à la rentrée 2013, soit à celle de 2014. Mais qu'en est-il du côté des écoles privées sous contrat avec l'Etat?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • mirabelle
    mirabelle     

    Quel chimiliblic cette affaire une usine à gaz

  • pasquedubien
    pasquedubien     

    les pôvres chérubins vont prendre un retard d'épanouissement . par rapport aux petits chanceux de paris, qui vont être trapus en sport, danse, poterie.;etc.;mais feront néanmoins toujours autant de " photes" d'orthographe !!!!

  • pasquedubien
    pasquedubien     

    les pôvres chérubins vont prendre un retard d'épanouissement . par rapport aux petits chanceux de paris, qui vont être trapus en sport, danse, poterie.;etc.;mais feront néanmoins toujours autant de " photes" d'orthographe !!!!

  • leane
    leane     

    C'est normal. Les établissements privés sous contrat sont tenus d'enseigner le même programme que dans le public. M^me diplôme pour les enseignants, inspections idem. Cependant, le privé dispose d'une certaine latitude pour organiser son année scolaire, à condition de respecter le nombre d'heures, de jours de vacances, etc...Il ne faut pas oublier que les enseignants sous contrat avec l'état sont payés par l'état. Ils sont tenus aux même obligations que le public.

  • Toa Thien
    Toa Thien     

    Le B***** ambiant continue; plus personne ne sait exactement ou nous allons mais une chose est certaine....nous y allons gaiement (sans jeu de mots...)

Votre réponse
Postez un commentaire