En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Rythmes scolaires : le principal syndicat du primaire appelle à une grève nationale
 

Le SNUipp-FSU appelle à une grève nationale le mardi 12 février, requérant un report de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

104 opinions
  • jeminterroge
    jeminterroge     

    Merci d'avoir répondu. Le message peut paraitre un peu confus car j'ai fait un copié-collé de plusieurs messages anciens. Les chiffres, je vais reprendre: avez-vous comparé les salaires des ingé en France et des ingé en Allemagne? Des techniciens en France et des techniciens en Allemagne? Vous constaterez que les salaires en France pour les diplômés sont toujours moins élevés qu'en Allemagne. Cela s'explique en partie par le fait que les charges sociales en Allemagne sont moins élevées qu'en France. Donc à salaire brut égal, le net est plus élevé en Allemagne. Le souci, c'est chaque fois qu'on parle réforme dans l'EN, on parle directement salaire; Quid des différentes "couches" de précaires qui servent de variable d'ajustement à la rigidité du statut des titulaires (vacataires, contractuels, maintenant emplois d'avenir prof?). Quid des petits jeunes sans expérience qui se retrouvent inéluctablement dans les établissements les plus difficiles? (vous ne pouvez prendre votre cas pour une généralité: vous savez que nombre de vos collègues sont démunis face à des classes difficiles: il suffit d'aller sur certains blogs pour voir la détresse des jeunes profs)? On ne peut imaginer un éduc spé diplômé qui n'aurait aucune expérience de terrain; pourquoi est-ce différent avec les profs? On vous attend sur ces terrains, et on ne vous entend que sur les salaires. Voilà le problème...

  • pfffffff
    pfffffff     

    je parle de vbuine bien sûr...

  • pfffffff
    pfffffff     

    j'en ai lu des commentaires débiles sur ce sujet, mais alors vous vous avez la palme.....

  • choppaul
    choppaul     

    Ce n'est pas l'école qu'il faut réformer.
    Ça se saurait depuis longtemps.

  • choppaul
    choppaul     

    Pourquoi ce sont les profs, qui conseils à vos enfants de commettre des crimes ou délits. Ou la conséquence de certains parents irresponsables et parfois vis à vis de la société malsains dans leur éducation. Cette réalité est bien connue des forces de l’ordre et de la justice. Et ces mêmes énergumènes pourrissent souvent, nos écoles.

  • Pschitt
    Pschitt     

    une réforme des rythmes scolaires est indispensable et le gouvernement doit s'y tenir. C'est un des engagements du président. Mais ce que nous propose M. Peillon est du foutage de gueule. Ce que je souhaite sincèrement ?
    Un lissage sur 5 jours avec moins de vacances en été, avec une fin des cours vers 14h pour laisser du temps à une mise en place réelle d'un périscolaire autour d'activités telles que le sport, la musique, la culture, les arts visuels... Croyez-vous sincèrement que je me sens compétent dans tous les domaines que l'on me demande d'enseigner. Je suis certain que d'autres pourraient le faire mieux que moi et que je pourrais ainsi me recentrer sur les matières fondamentales. Sinon je rassure ceux qui pensent que je m'inquiète pour mon avenir personnel, j'ai aussi travaillé dans le privé et j'ai choisi ce métier par conviction. Il n'est pas facile comme d'autres, mais je ne me plains pas. Mais sachez quand même que les enfants d'aujourd'hui ne sont pas ceux d'hier et qu'ils demandent plus d'attention, mais c'est un autre débat.

  • Pschitt
    Pschitt     

    idéologie dis-tu. Non je ne crois pas. A l'armée j'étais un communiste d'après mes supérieurs. A l'école normale, un mec du FN. Je crois plutôt que j'aime prendre l'autre parti dans les discussions histoire d'alimenter le débat. Je ne suis ni un idéologue, ni un dogmatique, désolé de t'avoir donné cette impression, je me suis certainement mal exprimé. au plaisir de te lire.

  • àmonhumbleavis
    àmonhumbleavis     

    Quand l'état en faillite sera en cessation de paiement et qu'il ne pourra plus vous rémunérer...... Cauchemar ou réalité mais la pente est bien réel.... trop d’impôt tue l’impôt et celui qui en dépend devrait ouvrir les yeux avant de pleurer son "trop vouloir".... Ca fait 40 ans que ca pleur et que l’état donne.... mais vient le temps malgré vos rêve communistes ou la réalité, triste, vous rattrape.... comme l'industrie le défaut de croissance, la fuite des richesses, la misère de ceux censés payer vos deniers auront pourtant raison d'abord de vos demandes puis de vos salaires.... Ne croyez pas qu'en ayant voté à gauche la tendance s'inverse.... C'est juste une question de temps. je pense aussi que c'est dommage.... Mes enfants ont été bien instruit par des pros très compétant..... Mais quand l'école sera bénévole, faute d'argent car faute de contribuables..... Pensez y car voir le mur permet "parfois" de l'anticiper...... Trop demander par les temps qui dure cassera plus vite la corde qui vous fait vivre. Vous serez obligé de travailler pour le privé... ca craint.

  • vbuine
    vbuine     

    les enseignants sont responsables de la dérive de nos enfants,de notre jeunesse, des ados depuis 20 ans

  • Collègue et solidaire
    Collègue et solidaire     

    Merci pour votre contribution... réaliste et apaisée. Vous serez à la retraite dans 10 ans , moi j'y suis depuis 10 ans et je vois que rien ne change. Le système est bloqué par des syndicats qui se battent surtout pour que rien ne change. Ce projet de réforme est une vraie chance pour l'école élémentaire et celle qui la précède. Vous avez des doutes sur les capacité de trouver des partenariats. Ils existaient quand j'étais directeur d'école mais à l'état embryonnaire. Il faut les développer, mais ça demandera un véritable engagement politique et de gros efforts financiers pour les collectivités locales... Un peu moins de ronds-points et autres gadgets à neuneu et de véritables prises en charges des activités périscolaires par les communes. Ça créera de l'emploi, des futures citoyens ouverts au sport, aux activités culturelles et artistiques.
    .

Lire la suite des opinions (104)

Votre réponse
Postez un commentaire