En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une école parisienne en mai 2007 (photo d'illustration)
 

Les élus du Rhône réclament le retrait de la réforme des rythmes scolaires ou le libre choix pour les communes. Ils estiment ne pas avoir les moyens de l'appliquer et menacent de saisir le Conseil d'Etat.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • En bas
    En bas     

    Et qu'importent l'intérêt des enfants, car pour l'UMP, seule la démagogie compte.
    Beaucoup de communes, mêmes rurales appliquent déjà la semaine de quatre jours et demi: cela démontre la mauvaise volonté de ces maires UMP.

Votre réponse
Postez un commentaire