En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • jjpbl
    jjpbl     

    Les vendeurs de malheurs (promouvant le cannabis) poussent à sa consommation et on pourrait croire qu’ils ont gagné car ils font du buzz sur internet !
    Mais il y a une bonne nouvelle au milieu de la déferlante médiatique grossière vantant les bienfaits du cannabis.
    Ceux qui ont consommé du cannabis ou une autre drogue, et qui sont conscients de mauvais effets sur eux, peuvent se défaire de ces effets désagréables en suivant les programmes de désintoxication proposés dans les centres Narconon, qui utilisent les découvertes de l’américain Ron Hubbard. Ces centres n'existent pas encore en France...Il faut aller en Allemagne, en Italie (plusieurs centres), au Portugal, Danemark, Suède, Espagne …

  • jjpbl
    jjpbl     

    Bonne intervention de nos forces de sécurité publique !
    Pas besoin de davantage de sanction que celle de confisquer puis détruire rapidement tout stock découvert!
    Il faudrait surtout informer massivement les jeunes sur les dangers des drogues, et du cannabis ! ( prévention faite par des médecins, des pompiers et la participation et les témoignages d'anciens toxicomanes qui ont connus l'enfer des drogues ! )
    Ce cannabis est bien une drogue dure, qui modifie gravement les perceptions. Si on commence à en prendre régulièrement, il modifie la structure de l’ADN. Selon l’association française Oui à la Vie Non à la drogue, « … le cannabis est l’une des drogues qui provoquent une division anormale des cellules, ce qui entraine de sérieux problèmes génétiques. Une femme enceinte qui fume régulièrement du cannabis peut donner naissance à un enfant prématuré de taille ou de poids insuffisant. Durant les dix dernières années, de nombreux enfants de mère toxicomanes sont nés avec une capacité d’initiative réduite et une attitude moins bonne à se concentrer et à poursuivre des objectifs dans la vie. Des études suggèrent également que la consommation de drogue pendant la grossesse peut provoquer des malformations, un retard mental et un risque plus élevé de leucémie ( cancer de la moelle osseuse) chez les enfants ».

Votre réponse
Postez un commentaire