En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Rochelle: les pères perchés sur des grues en sont descendus

Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Eren JAB
    Eren JAB     

    Le pauvres papas : de tout coeur avec eux et pardonnons à ceux qui ne savent pas et écrivent des aneries.
    Mon fils va rentrer le mardi 3 septembre 2013 au CP et pour le suivre, le guider, l'éduquer, le système judiciaire depuis 2010 m'octroie un samedi après midi toutes les deux semaines.
    Pourquoi demanderont les ânes. Mais parce qu'il n'est écrit nulle part que c'est un droit, juste une coutume dont la tolérance s'effiloche terriblement !
    Eh oui, on en est là ! Le papa dans ce nouveau contexte civilisationnel n'est plus sacré, plus très utile sauf pour payer, cela va de soi.
    Seul le lien commercial compte dans notre moderne système judiciaire , alors il faut se battre, encore et toujours et la main du père et du fils de se tendre de se tordre de douleur de ne pouvoir se rejoindre .. Mais cela n'a pas d'importance, non, hélas.
    Heureux papas permanent qui peuvent du jour au lendemain tomber du nid et... dans leur chute découvrir ébahi combien leurs droits étaient fragiles.
    En attendant, ils écrivent de telles ânerie qu'en définitive, on pourrait bien se dire :
    oui : notre sort, nous le méritons tous !

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    Normal ! ils commençaient a ressembler à des "andouilles fumées" !

Votre réponse
Postez un commentaire