En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des forces de l'ordre ont été attaquées aux cocktails Molotov, ce mercredi soir dans la banlieue lyonnaise. (Photo d'illustration)
 

Nouvelles violences à l'encontre des policiers, qui ont été attaqués ce mercredi soir aux cocktails Molotov, par des groupes de jeunes, dans la banlieue lyonnaise. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • wagner
    wagner     

    je suis de plus en plus convaincu pour voter FN, mais pas AJ qui manque de détermination concernant le sujet des banlieues

  • vauban
    vauban     

    3 décembre 2009 : Les policiers crient leur «ras-le-bol»

    Une mobilisation rare. Jeudi, entre 2000 et 6000 policiers (selon la direction générale de la police ou les organisateurs) sont descendus dans les rues de plusieurs villes de France. A l'appel de l'Union SGP-FO/Unité police, premier syndicat de gardiens de la paix, ils ont exprimé leur «raz-le-bol» face à la «politique du chiffre», aux «quotas de contraventions» et aux «effectifs en baisse».

    En ligne de mire des gardiens de la paix, la Révision générale des politiques publiques (RGPP), qui «n'a qu'un but : réduire les dépenses de l'Etat et démanteler les services publics essentiels». En 2010, assurent-ils, «2.000 emplois disparaîtront» dans la police qui «n'aura plus les moyens d'assurer convenablement la sécurité».
    21 juin 2010 : Les effectifs de la police ramenés au niveau de 2002

    "Plus de missions, moins d'effectifs. C'est le lot d'une grande partie des services de l'Etat, mais la police est dans une situation particulière tant les questions de sécurité sont un enjeu politique majeur pour le président de la République.

    Depuis le début de la révision générale de politiques publiques (RGPP), près de 5.000 équivalents temps plein ont été supprimés dans la police nationale, ce qui ramène à 144.000 le nombre de fonctionnaires de police sur le territoire, soit le niveau de 2002.

  • beaudolo
    beaudolo     

    Tout cela n'est que la rançon de l'idéal socialiste et de sa bien-pensance! mais aussi d'avoir élu un président par défaut en 2012, de ce fait les Français n'ont que ce qu'ils méritent , un pays en complète déliquescence!

    bergheim
    bergheim      (réponse à beaudolo)

    les Français ont élu un président stagiaire tellement mauvais en 2007 que son contrat n'a pas été renouvelé !!!

  • beaudolo
    beaudolo     

    Mais quand ce gouvernement de couards va-t-il donner l'ordre aux policiers de se défendre? se rendent-ils compte qu'il "joue" contre l'intérêt de la France? Ils sont totalement inapte à gouverner!

  • dany-tou
    dany-tou     

    Et oui Sarkozy a raison ! Honte à ceux qui osent affirmer qu'il est responsable de cette violence !!! Ils oublient qu'à l'époque la gauche hurlait au nazisme dès qu'il essayait d'adopter des mesures musclées ...

    sonntag67
    sonntag67      (réponse à dany-tou)

    supprimer les postes de policiers ce sont des mesures musclées, il y de quoi hurler aux loups!

Votre réponse
Postez un commentaire