En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Pierre Gattaz, président du Medef, « frémit » à l'idée d'un compte pénibilité pour les salariés.
 

Le président du Medef, Pierre Gattaz, s'est élevé mardi contre le projet de loi de compte pénibilité, débattu à l'Assemblée, et qui donnera notamment droit à un départ anticipé en retraite pour les salariés concernés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • QUINCAP
    QUINCAP     

    Qui ose dire que le travail n'est pas la santé et la longévité...la cour des comptes...en effet il parait qu'en Algérie 50 000 retraites de 100 Ans et + perçoivent une retraite Française...calculons...ils sont nés en 1913 et même avant.. En France nous avons combien de centenaires...Ils sont tous morts parce qu'ils n'ont pas assez travaillé...le travail c'est la santé HENRY SALVADOR

  • Saladelle 30
    Saladelle 30     

    Chacun pense que son travail est plus pénible que celui du voisin , et qu'il est mieux à même de partir plus tôt en retraite. L'appréciation de la pénibilité est très subjective et ce n'est pas demain qu'on arrivera à se mettre d'accord sur ce sujet . La discussion va durer des années, et pendant ce temps, Hollande et ses copains continuent à s'en mettre plein les poches. Les travaux pénibles, ils s'en foutent pas mal, et cela ne leur sert qu'à faire des discours idiots pour cacher la réalité de la situation du pays qui est catastrophique !

  • gussaoc
    gussaoc     

    @ Izquierdia: Quand on prétend parler des outils de mesure de la pénibilité et de productivité, il faut un minimum de connaissance dans ce domaine et surtout en être capable dans la maitrise. Ceux ci sont des outils entre les mains des ergonomes employés avec une extreme prudence car comme il disent: "toute chose n'est pas égale par ailleurs". Vous parlez de productivité, mais vous oubliez de préciser que c'est un ration par opérateur au regard des outils mis en oeuvre. L'automatisation des chaines est passé par là et dans Ce domaine l'Allemagne, la corée du sud et le Japon sont devant nous. Pour le PIB c'est la même chose, l'inflation , la diversiffication et l'explosion des produits de consommation comme les portables sont un des éléments de l'accroissement du chiffre. Cela ne veut pas dire que c'est des richesse en plus au niveaux des finances nationale. Seul les emplois marchand, c'est à dire ceux qui produisent des biens apportant des excedents financiers à l'exportation sont un accroissement des richesses. Et donc il suffit de voir ce que nous consommons et l'accroissement de notre dette en raison de nos déficits commerciaux pour en comprendre les diffilcultés auquel nous sommes confrontés. Vous le voyez, je ne vous parlerais pas de malhonnêteté, mais simplement d'aveuglement idéologico-economique.

  • demain47
    demain47     

    en attendant les anglais ont plus de chomeurs et de pauvre qu'en france, les mome ont le droit de bosser à partir de 12 ans et les salaires minables pour beaucoup d'employé, ils ne sont pas mieux loti quand france voir moins

  • BJP034
    BJP034     

    Des métiers qui ne soient pas pénibles il n'y en a pas beaucoup. Comment peut on qualifier la pénibilité : les travaux manuels à l'extérieur, dans les locaux surchauffés (fonderies...), le travail administratif parfois nerveusement favorisant parfois les états dépressifs ???
    En définitive bien de difficultés à venir pour définir ce concept et en mesurer le taux et la durée... Une usine à gaz qui garantira les contestations permanentes.

  • chougoura
    chougoura     

    medef pleure les africains noyer en grece

  • VIA IZQUIERDA AU NORD
    VIA IZQUIERDA AU NORD     

    Moscovici aurait du ce présenter, à la tête d'y medef, il aurait était élu au la main et à sa place

  • VIA IZQUIERDA AU NORD
    VIA IZQUIERDA AU NORD     

    Le conservatisme c'est d'empêcher la jeunesse, d'accéder à l'emploie, pour empêcher les plus ancien de partir, dans un pays riche qui voit son pib quintuplé en 40 ans et dont le doublement de celle ci pour 2050. est annoncé. voila le conservatisme. Vous ommeter de dire que le salairiés français est l'un Sinon le Plus productif au mondece qui le rend parmis le plus compétitif, alors dire que l'on rame moins est soit une erreur soit d'une malhonnêteté intellectuelle

  • Nico2013
    Nico2013     

    Que cette reforme soit juste ou pas, il est difficile de nier que ca ressemble beaucoup à une usine à gaz....
    Simple question, quelqu'un sait si l'engagement de FH qui disait une loi crée = une loi automatiquement enlevée est toujours d'actualité?

  • gussaoc
    gussaoc     

    @ Madrilen du nord. Vos argutis voudraient si les évolutions productivistes n'allaient pas dans le même sens dans les pays industrialisés et pire dans les pays emmergeants. Et ce n'est pas le cas, donc tout ces charges et contraintes suplémentaires font de nous des anes qui surchargés sont à la traine par rapport aux autres et en fin de compte arrivont "après le mess". Ce n'est pas en ramant moins fort que le bateau va plus vite et ainsi les autres pays nous font la nique. Il est à constater que c'est dans les pays qui travaillent le plus que la crise sévit le moins et par voix de conséquences ou le chomage est le moins élevé. Tout le contraire des affirmations des personnes de vos sensibilité politique depuis 40 ans. Dernier problème c'est votre sacro saint principe égalitariste de départ pour tous au meme age. La pénébilité n'est pas la même pour chaque métiers et au sein même de chaque métier. Cela se joue sur les ambiances phyzique thermique cognitive etc.....Et le meilleurs outils pour mesurer cette pénibilité c'est l'age moyen de mortalité par catégories professionnelles. Ainsi un couvreur devrait partir avant un enseignant à la retraite. Un personne qui travaille toute sa vie de nuit à en moyenne 7 ans de vie en moins. Et donc un infirmier de nuit devrait partir dans ce cas là plus tot qu un infirmier de jour. Mais là c'est révolutionnaire tout le contraire de votre conservatisme idéologique.

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire