En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, invité de Bourdin Direct ce lundi sur RMC.
 

A la veille de l'ouverture du débat sur la réforme des retraites à l'Assemblée et de la grande journée de mobilisation interprofessionnelle et syndicale, le secrétaire général de FO, invité de Bourdin Direct, fait le point sur les attentes des syndicats.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

119 opinions
  • Lyocal
    Lyocal     

    Il a par ailleurs jugé que les parlementaires devaient «être exemplaires» concernants leurs propres retraites.
    et LES PATRONS DYNDICAUSX AUSSI .....................


    Conseil économique et social... ( 02/2010 .
    La retraite "chapeau" des grands patrons... syndicaux !
    pour FO..., pour la CGT..., pour FO..., pour la CFDT...
    Ces leaders syndicaux crient haro sur les retraites "chapeau" des chefs d'entreprises mais, ce qu'ils ne vous disent pas, c'est qu'eux aussi en ont une belle... Et, c'est vous qui la payez !
    De FO à la CFTC, les patrons des principaux syndicats français, ceux-là mêmes qui siègent dans les caisses de retraite des salariés, mettent leur point d'honneur à démontrer le bien-fondé du dicton : « on n'est jamais mieux servi que par- soi-même »... Nombre d'entre eux bénéficient au Conseil économique et social (CES) de l'un des régimes spéciaux de retraite les plus avantageux de la République. Et pour cause : fignolé en 1958 par les conseillers eux-mêmes, il est calqué sur celui des parlementaires ! Il se caractérise par: • Une retraite aux petits oignons : près de 800 euros par mois pour un seul mandat de cinq ans (soit l'équivalent de la pension des
    artisans et des commerçants après une carrière complète). Il suffit de 30 années et demie cotisées pour atteindre le taux plein (75% de l'indemnité totale brute)*.
    Un rendement sans équivalent : 1 euro cotisé rapporte 6,18 euros à la retraite, contre 1,32 euro à l'Arrco.
    Une sécurité optimale : les retraites sont garanties à 100% et payées par l'État - autrement dit par les contribuables -, les cotisations des membres du CES ne couvrant les dépenses qu'à hauteur de 13 %. Sur 231 conseillers, 163 sont désignés par les organisations professionnelles. Chacun des principaux syndicats: CGT, CFDT. CFTC, CGC, UNSA, dispose d'ailleurs d'un groupe au sein du Conseil.
    Tous en croquent donc, à commencer par les spécialistes syndicaux des retraites, pour la CGT, . à la CFDT, dont le rôle fut déterminant dans la négociation de la réforme de 2003. Ayant tous deux siégé au Conseil économique et social jusqu'en 2004. ils profiteront de ces pensions.
    Pas étonnant, dans ces conditions, que les syndicalistes soient intéressés à ce que les régimes spéciaux perdurent... Ainsi, pendant qu'ils baissent nos retraites, les syndicalistes garantissent les leurs. Curieuse manière de pratiquer la « solidarité » !

  • nanard21
    nanard21     

    la retraite a 60 ans pour Chereque ,Chibault,Mailly and co ils sont usés par les grèves.

  • invité40
    invité40     

    Y compris l'ensemble des fonctionnaires, car n'oubliez as que le régime des militaires n'est qu'un régime de fonctionnaire pas plus avantageux que les autres !!!

    Par contre pourquoi plus personne, ni à gauche, ni à droite, n'évoque les régimes très spéciaux et très protégés de nos élus ? Il me semblait que les grands parleurs médiatiques aussi bien à l'UMP qu'au PS devaient faire rentrer dans le régime national de l'ensemble des citoyens, ces personnes qui nous gouvernent !!!

  • DE SOURCE SUR
    DE SOURCE SUR     

    Toute chose égale par ailleurs, les points d'indice de ces derniers vont baisser. Mais ils ont toujours droit aux sup élastiques non rénumérées, le droit sinon, le devoir de risquer leurs vie pour vous sans le droit de retrait. A ne pas confondre avec le droit de retraite, parce ce que pour eux c'est une pension. Avez vous encore besoins de quelques eclaircissement ou alors je vous propose de vous engagé, vous verrez du pays, Afghanistan par exemple comme club med y a pas mieux pour votre femme.

  • winix
    winix     

    bjr, les militaires de carrière subissent -ils la meme augmentation de la durée de cotisation qu'un travailleur lamba. J'ai le sentiment qu'ils gardent tous leurs avantages ... Est ce normal. Merci

  • gil-82
    gil-82     

    Avec votre raisonnement olive61, on est tout à fait dans la mouvance "touche pas à ma planque". Le système devrait être basé sur un droit public, où l'État est l'employeur et le fonctionnaire l'exécutant du travail. Dans le privé, lorsque vous embauchez quelqu'un, vous cherchez et employez tout d'abord une personne adaptez au poste (via un CV), et la personne vous doit des comptes, des résultats. Les exemples type de la grand-mère au guichet, est sympathique, mais la fonction publique ce n'est pas que ça, il y a le service, mais aussi et surtout les bureaux, résumer l'idée en disant, si tu touche au service tu touches à mémé, c'est pathétiquement bidon. Vous voulez parler "gauche", mais même eux n'y arrive pas, il y a un vrai blocage et second pouvoir des fonctionnaires chez nous est réel, En France, la réforme de l’État et de la fonction publique, initiée par la circulaire Rocard du 23 février 1989, n'a jamais avancé, aucun gouvernement n'a osé l'appliquer pour ne pas affronter les électeurs potentiel.

  • big bing
    big bing     

    et bien voilà c'est partis journée de galère mais m^me si celà va pénaliser tout le monde,on ne peut laisser faire sans broncher,la droite capitale et la gauche de salon s'en fouttent plein les poches sur notre dos être ministre ou député ou sénateur durant un petit laps de temps rapporte autant que le loto et leur espérance de vie est largement supérieure à la notre trimart du matin ils ont le beurre et l'argent du beurre alors si les retraites doivent être nivelées commencons par eux et ce vers le bas et là on verra les éconnomies faites,mais ca c'est pas demain la veille,alors oui un petit Mai 68 avec 10 ou 15 millions de personnes dans les rues et là ca va changer la donne,aujourd'hui les retraites et ensuite les salaires à la baisse et ensuite plus de congés payés et pour revenir plus de smic.

  • bbcmr
    bbcmr     

    Ras le bol de travailler pour tous ceux qui ne font rien!!! On est de moins en moins nombreux à travailler et payer des impôts alors quelle est la solution pour verser des retraites confortables à nos amis fonctionnaires? Il faut une reforme juste qui reconnaisse le travail (pour ceux qui ont connu!!)

  • Lucide69
    Lucide69     

    Elle dit sur RMC que les femmes sont pénalisées, qu'elles arrivent plus tard et plus usées à la retraite. Elles vivent beaucoup plus longtemps que les hommes. Cherchez l'erreur.

  • olive061
    olive061     

    Non! Il est facile de mesurer la performance dans le privé: plus du fait gagner de feric, plus tu es performant...Mais comment mesurer la performance dans le domaine des services? L'infirmière doit elle faire de l'abattage journalier de patient, ou doit elle prendre le temps, gagner un peu moins, mais satisfaire ses patients...Comment mesurer cette satisfaction? La mémé au guichet de la poste sera contente que la postière lui demande des nouvelles de ses petits enfants, pendant que les connos maugréeront dans la cfile d'attente contre le service public...Tout n'est pas si simple dans le domaine des SERVICES, ce n'est pas comme avec le FRIC.

Lire la suite des opinions (119)

Votre réponse
Postez un commentaire