En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La retraite, échappatoire à la souffrance au travail
 

par Elizabeth Pineau PARIS (Reuters) - Insidieuse mais croissante, la souffrance au travail s'exprime en filigrane lors des défilés de ces dernières...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • jonathamabuse
    jonathamabuse     

    laissez moi rire, ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas,trés peu de français connaissent la souffrance au travail alors qu'une majorité en parle, à croire qu'on a l'air rétro dedire que ça va.

  • rugosa
    rugosa     

    Regardes autour de toi. Tout le monde n'est pas employé de bureau. Moi, je travail chez ACCOR et nous sommes pas loin de l'esclavagisme des temps moderne. Travaillez en coupure 11-15 puis revenir le soir 19-24 pour gagner le smic. Les WE tu oublies, tes repos c'est par roulement. Les jours fériés, tu oublies aussi. Ce n'est jamais avec ta famille, toujours joignable au téléphone au cas ou.. et quand tu arrives à 50 ans, on te fais rapidement comprendre que tu n'avances plus, que tu n'es plus capable de porter autant de charge lourde que tu deviens toi même une charge. Regardes autour de toi et constate comme moi que chez certain employeur tu ne trouves pas de personnes agées... Que sont-ils devenus...
    Certain métier sont extrêmement valorisant, intellectuellement et socialement et c'est vrai dans ces conditions partir à 60 ou 65 ans où est le soucis, il n'y en a pas, c'est du plaisir. D'autres métiers sont des galères à n'en plus finir soumis au stress et à la violence du public ou des employeurs et dans ces métiers là, la retraite est vécue comme une vrai délivrance.
    Il faudrait repenser le monde du travail en France.
    J'ai suivi quelques temps un salarié qui a travaillé au Novotel Tour eiffel à Paris et qui est parti dans un Novotel en Allemagne. IL ne veut plus rentrer en France. C'est à méditer.

  • rugosa
    rugosa     

    Faites votre choix et mettez le feu aux poudres en 2012. Nous avons testé les
    socialistes durant 14 ans, puis la droite durant 19 ans. Ca vous a plus? Vous en
    redemandez encore...Non??? Hé bien aux prochaines elections votez pour les
    extrêmes. Ils n'ont pas encore fait leurs preuves eux... Et je me dit que ça ne
    pourra pas être pire.. Si ce n'est mettre un bon coups de pieds dans cette
    fourmilière de profiteurs, arriviste et arnaqueurs de métiers.

  • realise
    realise     

    echapatoire à la souffrance ou surtout à l'allergie au travail. On dénonce les conditions actuelles mais personne ne parle de revenir aux conditions de nos parents. Pour ça ils ont raison, mais il ne faut pas exagérer. Le tavailleur en France n'a jamais éte aussi cool.

  • lolo22
    lolo22     

    Bon ! soyons clair, la souffrance au travail ça existe, et selon les métiers, ce n'est jamais de la même souffrance dont on parle. Pour certains ce sera physique, pour d'autre psychologique. Et certe pour que soit trouvé un juste équilibre entre souffrance et plaisir de travailler, il est certain qu'il faut que les conditions de travail ne cessent de s'améliorer et là c'est le rôle des syndicats et des patrons et de ce côté là, dans les 4/5 des cas ça avance 27000 accords 2009/2010... Alors... quand même !!!. Oui le consensus local ça existe, loin des grandes centrales syndicales. Mais aujourd'hui dans ce pays, on dirait que travailler est devenu une maladie. Putain tous les métiers ont leur lot, souffrance et bonheur. Et je n'en démors pas concernant les retraités. Arrivés à la retraite et ce sans généraliser, pour beaucoup vient le temps d'une sacrée déprime, certains ne s'en remettent pas. Le travail comme éxutoire à l'ennui, même si ce boulot était difficile et peu rémunérateur était un lien fort avec la société, et la vie, "le faire partie de...." C'est ça qui est rompu. Capiche ? Pourquoi revient-on vers les séniors aujourd'hui, jetés comme des malpropres à cause d'une politique du jeunisme à outrance dans ce pays. Les jeunes le disent, les vieux dehors, allez hop !!! à la retraite, ça nous fera de la place.. Tu parles Charles. Il faut déjà vouloir se lever le matin.. Allez ciao

  • michou-mouse
    michou-mouse     

    arretons avec la souffrance au travail, les Français ne veulent plus travailler même pour 35 heures, la pénébilité a presque disparu, on travaille dans le confort comme les éboueurs qui touchent à peine les poubelles modernes et avec des gants.Quand aux jeunes, ils ont le temps d'y penser il s'en passera des chioses en 40 ou 50 ans

  • rompifestu
    rompifestu     

    arriver fatigué à l'age de la retraite et avoir autant d'activités , mais c'est de l'heroisme ....Ou alors comme les cheminots faire une deuxième carrière à l'étranger avec une deuxième retraite.

  • old grigou
    old grigou     

    Un peuple .. ne peut que s'emmerder à la retraite!!!! j'en connais qui bouquinent, se promènent, oeuvrent dans les associations (personnes âgées, SPA.....), jardinent, gardent des gosses pour que les parents puissent manifester, donnent des cours gratuits de français ou autres, font de la photo,profitent de leur santé encore bonne etc... Il y a vraiment de quoi faire et ceux qui ne savent pas.....sont ceux qui ne cherchent pas....Les handicapés mentaux peuvent ne savoir que faire mais pas quelqu'un de normalement constitué! Mais est-ce le cas des français????????

  • BQGK
    BQGK     

    Et le dimanche et les vacances...faut les supprimer (c'est en bonne voie)...y en a tellement qui s'emmerde le dimanche et en vacances. Le boulot il n'y a que ça de vrai.
    Et le MEDEF devrait instaurer que les cimetières soient à la sortie des usines et des bureaux...ça éviterait de s'emmerder à l'hôpital...!
    T'as raison il y en a vraiment qui disent des "âneries" hein?
    C'est vrai quoi, t'es traité comme un esclave et t'es payé à peine 1000€...mais qu'est ce que c'est bon d'en chier..! Abruti...va travailler!

  • lolo22
    lolo22     

    La retraite un échappatoire à la souffrance, je rêve quand je lis de telle aneries. Allez donc voir le nombre de retraités en déprime. J'en connais proche de moi, qui sont partis à 60, 65 et même à 55 ans. Je peux vous dire que ces retraités qui, disons-le, "s’emmerdent" à longueur de journée devant des séries télé ou à taper la belote au café du coin en attendant la mort pourtant encore verts ils sont rongés par l’ennui d'ailleurs écoutez-les quand ils vous parlent, ils évoquent leur boulot, même s'il était difficile, ils vous disent : " au moins je ne m'emmerdez pas, je me sentais vivre." avec dans leurs yeux comme une immense nostalgie.
    Là est le paradoxe entre rêve et réalité.
    En france nous avons une culture du martyre profonde, nous aurions 2 fois plus de temps libre, ça serait pareil, ça n'irai toujours pas. Il faut arrêter les conneries, vous croyez que c'est mieux ailleurs. Mon dieu quelle illusion !! La France a besoin de se calmer surtout, bercée d'illusions trop longtemps elle est dans un infantilisme permanent. D'où le recours aux psychotropes. Champion du monde en la matière.

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire