En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'an dernier, 115 millions de repas ont été servis à 870 000 personnes.
 

Pour leur 28e campagne hivernale, les Restos du cœur craignent d’accueillir de plus en plus de "victimes de la crise" : jeunes, retraités, familles… Reportage dans un centre d’accueil près de Lille, où Gwendoline, 25 ans, franchit pour la 1ère fois la porte de l’association, avec sa fille de 2 ans.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

91 opinions
  • colombo4315
    colombo4315     

    faite vous porter au élection présidentielle est je vote pour vous

  • colombo4315
    colombo4315     

    il i aune autre solution le boulot mon gendre est plombier chauffagiste il bosse pour le moment dans une central de chauffage a moins 1 degrés son patron embauche mais pas de candida

  • DECUE
    DECUE     

    Apres un passage au Resto du coeur, ou il n est pas facile de franchir la porte Mesdames, Messieurs les Benevoles vous considère comme de la "merde"!!! Les Chefs d' Entreprises et vous Benevoles bénéficiaires petits ouvriers !!! Pour l avoir vécu!!! Dégouttée!! Salie, rabaissée,.... Salut les Restos E coeuré !!

  • bluesman
    bluesman     

    Joli camouflet pour les tenants de la 'bonne' pensée unique que de constater que toute belle idée de commensalisme se termine toujours en parasitisme.....l'homme est ainsi fait, tendez la main, il vous bouffe le bras...à méditer sans honte, quoique...

  • cetty
    cetty     

    On ne peu pas faire vivre la France sur les dos de ce qui gagnent bien ! on les taxes tellement de toute façon ils finiront par tous partir.... et après une fois partie ou déplumé on fait quoi ? Il y a qq années dans le jt de midi, un reportage sur une mamie, qui avait une belle propriété familial dans la campagne, manque de chance pour elle le prix des terrains dans sa région à flambé, la valeur de son bien également, elle devait le isf avec une retrait taux minimum, dans sa demeure elle ne vit que dans une pièce le reste est tout délabré, fuite... elle n'a pas eu assez d'argent pour l'entretenir, seule solution vendre mais dans l'état elle ne correspondrait pas évaluation son patrimoine... Donc ses enfants et petits enfant se cotisaient pour payer isf pour qu'elle puisse mourir dans la maison de ses ancêtres ! et c'est malheureusement pas la seule dans ce cas! La solution des socialistes, on vous file 400e et démerdez vous ! avec 400 e ils font quoi juste manger + le secours populaire l'hiver, loyer, électricité, imprévu, vêtement..(.au secours populaire?) soins le minimum avec cmu ... et c'est quoi leur vie ? aucune vie sociale, aucun plaisir... ça c'est du grand n'importe quoi on aide pas les gens on leur tien la tête sous l'eau ! Les Syndicats ont été crée avec de bonne attention au départ mais ça devient du grand n'importe quoi également ... Tellement de choses à dire ! Cordialement

  • Mérapi
    Mérapi     

    En pourcentage ça fait combien??

  • JMB83
    JMB83     

    Les 2 dévoués ci-dessous plexis truc et akita affaire n'ont pas du tout envie, et n'ont pas besoin d'aller revoir ce qu'il se passe sur le terrain.Leur expérience vécue évidente de participation : Calcutta, les oeuvres caritatives que sais-je encore,force l'admiration et aussi parce que les bougres, comme tous ceux qui se démènent pour l'amour de leurs prochains,sont toujours d'une grande modestie.Merci aussi pour vos 2 témoignages précédents d'avoir apporté de l'eau à mon moulin , j'en attendais pas temps .

  • sophie pix
    sophie pix     

    moi je ne donnerais plu jamais au resto je prefere donnez aux sdf de mon choix au moins je sais ou va mon argent et a qui je le donne, il y a trop de profiteurs au resto du coeur

  • avaya
    avaya     

    Je ne savais pas qu'on vivait royalement avec le RSA. C'est vrais qu'avec 500 € par mois on peu au minimum se payer: -Un loyer de 800 € en moyenne, - une voiture pour aller bosser (avec deux pleins par mois), - remplir le frigo pour une famille entiere, se payer du chauffage, et même, comble du luxe: l'electricité. AVec tous ces privileges, il ne me vient qu'un mot: "Salauds de pauvres"

  • avaya
    avaya     

    Je cite:"
    tout jeune sans travail doit suivre une formation obligatoire qui aboutira à un emploi ( boulanger, boucher, plaquiste, plombier, électricien, technicien en solaire, infirmière, carreleur, poseur de parquet flottant, chauffeur poids lourd, technicien en informatique , couvreur,chocolatier, patissier, contrôleur qualité,etc... )"

    Où a tu vu qu'une formation qualifiante donnait droit à un emploi ??? J'me marre.... Même avec un BTS on me refuse les places parceque je n'ai pas d'experience.
    Faudrait penser à atterrir... Les patrons s'en foutent de la formation seule. Ils veulent l'experience en plus, et si possible ne pas payer (prendre un stagiaire gratos par ex pour faire le café...)

Lire la suite des opinions (91)

Votre réponse
Postez un commentaire