En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le relogement, une aide décisive pour les victimes de violences conjugales
 

En Charentes-Maritimes, il existe deux studios à disposition des femmes victimes de violences conjugales, pour une durée de trois mois. La mise en place d’un troisième logement de ce type est à l’étude.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    @Jean Aimarre2 .........C'est comme cela aux USA , c'est la femme qui reste chez elle avec ses enfants !.......et le "môssieu" va d'abord faire un tour en "taule" !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Autre façon de voir les choses : de nos jours en France la location est devenue tellement dissuadée pour les propriétaires et l'état traine tellement les pieds pour assouplir la situation que les gens ne trouvent plus de logements, ils doivent attendre que l'état leur en donne. Logique, non ?

  • ebe2
    ebe2     

    Cela dépend à qui est la propriété ou le droit de bail point.

  • Jean Aimarre2
    Jean Aimarre2     

    C'est ridicule !!! Ce n'est pas à la victime de violence de quitter le domicile conjugale mais à l'auteur(e) de ces violences !!! C'est pourtant plus que logique !

Votre réponse
Postez un commentaire